BRVM: Les filiales BOA annoncent 43,5 milliards FCFA de dividendes

CI0000000956 - BOAC
La BRVM Ouvre dans 17h47min

Le groupe marocain Bank Of Africain BMCE Group a présenté les résultats financiers de 6 de ses filiales ouest africaines cotées à la BRVM au titre de 2021. Un exercice devenu traditionnel qui a mobilisé le management du groupe avec à sa tête Amine BOUABI, le directeur général, lors d'une rencontre avec les acteurs du marché à Abidjan ce 7 avril.

Les années passent et se ressemblent pour le cluster UEMOA de Bank Of Africa avec ses 6 filiales cotées à la BRVM. L'exercice 2021 s'est en effet soldé par une solide performance qui vient conforter l'ancrage du groupe marocain Bank Of Africain BMCE Group sur un marché où il comptabilise 4 décennies de présence, depuis l'ouverture de sa première filiale au Mali en 1983.

La masse bénéficiaire s'est hissée à 77 milliards FCFA, en forte progression de 27%, et ce sont 43,5 milliards FCFA qui seront dégagés pour rétribuer les actionnaires, soit 21% de plus que l'année précédente.

Ces deux indicateurs viennent attester d'un bel exercice post covid-19 où l'ensemble des filiales ont à nouveau généré des résultats positifs, y compris BOA Mali qui remonte bien la pente après une douloureuse parenthèse 2019. A l'origine de ces succès, la poursuite de la transformation bilancielle engagée trois ans plutôt qui a permis de diversifier le portefeuille de crédit en direction du segment PME, le renforcement du portefeuille sur les secteurs économiques les plus résilients ou encore le développement d'opérations de trade finance à travers les corridors du groupe, en Asie, en Europe et au Moyen-Orient.

Mais l'une des grandes contributions à cette performance a été les reprises de provisions après un exercice 2020 où d'importants efforts financiers avaient été consentis afin de couvrir les risques de crédit dans le contexte de la crise sanitaire. Une stratégie prudente qui avait induit en effet des provisions de l'ordre de 38 milliards FCFA, qui avait cru de 46% en rythme annuel. Et en 2021, la bonne tenue du portefeuille de crédit et les stratégies de recouvrement ont permis une amélioration du coût du risque de 35% avec à la clé 24,8 milliards FCFA récupérés qui sont venus bonifier les bénéfices.

Amine BOUABI, directeur général du groupe Bank Of Afica - BMCE Group

Sur l'année, les crédits ont progressé de 4,2% à un peu plus de 2 000 milliards FCFA, généralement en raison d'une approche plus prudente et, comme indiqué, d'une plus grande ouverture en faveur des PME. Les dépôts pour leur part ont enregistré un bond de 12,4%, passant pour la première fois le cap des 3 000 milliards FCFA.

Des croissances à deux chiffres

Si BOA Burkina s'est démarquée comme la filiale ayant généré, en valeur absolue, le plus de profit avec un résultat net de 21,2 milliards FCFA, en croissance annuelle de près de 21%, BOA Sénégal fait figure de filiale la plus dynamique avec un résultat en progression de 44% à 11 milliards FCFA. " Le moteur tourne à plein régime " s'est félicité Amine BOUABID, le directeur général du groupe marocain, saluant les réalisations de la banque dont le PNB s'est bonifié de 19% (à 35,7 milliards FCFA), soutenu un encours de crédit en augmentation de près de 20%, et ce, en dépit d'une forte hausse du coût du risque qui a doublé sur l'exercice.

Cela dit, il faut noter la performance de BOA Mali, ‘'une banque en convalescence'' qui a vu son profit bondir de 297% à 2,1 milliards FCFA, après avoir engrangé 528 millions FCFA en 2020. Selon numéro un du groupe bancaire, l'assainissement du portefeuille de créances engagé depuis 2020 devrait être finalisé cette année, ce qui présage d'un redécollage en 2023 pour la banque qui, en 2018, avait réalisé un bénéfice de 6,3 milliards FCFA, sa meilleure performance de ces 5 dernières années.

BOA Bénin, BOA Niger ont enregistré des bénéfices en hausse respectivement de 25,2% (à 16,7 milliards FCFA) et 26,6% à (à 9,4 milliards FCFA). BOA Côte d'Ivoire a, elle engrangé un bénéfice de 16,6 milliards FCFA, en augmentation de 17%.

‘'Des filiales en solde''

Cette bonne orientation des résultats confirme la tendance générale du cluster UEMOA ces dernières années. Des performances qui n'ont, malgré tout, pas suffi à accrocher les investisseurs du marché qui se sont montrés moins actifs sur ces valeurs, même s'il est vrai que le marché sort de 5 longues années de baisse. En effet, à la BRVM, les PER des valeurs BOA oscillent entre 5 et 7 fois les résultats nets contre 13 fois pour les 46 sociétés cotées. Un profil qui a fait dire à Amine BOUABID que ‘'les valeurs BOA sont en solde sur le marché''. Le constat est en effet que les cours des valeurs ces dernières années ont été décorrélées des résultats des sociétés. Une donne qui pourrait bien évoluer avec le retournement de la conjoncture depuis l'année dernière.

Jean Mermoz Konandi

Publié le 11/04/22 08:50

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

9lHfNWahHoIJyn55r42IUOz5swyzJVFzm5tvjKpgHsw False