sikafinance, bourse afrique de l'ouest
se connecter
CONNEXION

BRVM : Un mois de juillet en demi-teinte

BRVM10000000 - BRVM10
La BRVM ouvre dans 3h52min

La BRVM est entraîné dans un courant baissier depuis fin avril. Le marché enchaîne les contre-performances au fil des mois et la dernière en date est celle du mois de juillet ressorti à -0,31% à 157,30 points pour le BRVM COMPOSITE. Néanmoins, l'autre indice regroupant les 10 valeurs les plus liquides s'est adjugé une performance de 1,24% à 152,54 points sur mois de juillet.

Pour rappel, une nouvelle composition du BRVM 10 s'est opérée au début du mois de juillet. A l'issue de cette recomposition, deux valeurs ont enregistré leur entrée (ORAGROUP TG et CIE CI) et deux autres sont sorties de l'indice (VIVO ENERGY et SAPH).

D'autre part, il faut dire que l'étude de la saisonnalité de ce mois de juillet prévoyait une baisse. Ainsi, le nombre de mois baissiers depuis le début le début de l'année s'établit à cinq mois contre deux mois haussiers.

Durant le mois de juillet, les investisseurs ont globalement observé une attitude d'hésitation. La tendance suivie par l'indice générale est ainsi restée quasiment plate avec des alternances par moment entre baisse et hausse. Le RSI est resté coincé en zone neutre sous les 44,57%. Et le MACD histogramme s'est maintenu légèrement au-dessus de son signal avec des barres de tailles quasiment similaires. La tendance est ainsi restée globalement baissière avant de connaitre des velléités de reprises durant la fin du mois.

Sur les 22 séances de cotations du mois de juillet, on compte 9 séances de hausses contre 13 séances de baisses. Le volume moyen par séance échangé en juillet s'est établit à 121 997 titres pour une valeur moyenne de 260 millions FCFA. Aussi, le marché a perdu 14,7 milliards FCFA de sa capitalisation totale.

Dans ce contexte morose de la BRVM au cours du mois de juillet, 10 valeurs ont pu tirer leurs épingles du jeu en s'affichant au vert. Parmi ces valeurs, on compte quatre bancaires à savoir : BOA MALI (10,85% à 1 935 FCFA) ; BOA BÉNIN (+9,22% à 3 200 FCFA) ; ETI TOGO (+5,88% à 17 FCFA) et SOCIÉTÉ GENÉRALE CI (+2,80% à 8 755 FCFA).

SAFCA remporte la palme d'or des meilleures performances avec un gain de 80% à 300 FCFA.

A l'opposé, 10 valeurs ont aussi fini le mois dans le rouge dont 3 valeurs agricoles engluées dans l'évolution défavorable des cours internationaux de l'huile de palme et du caoutchouc. Ainsi, PALM CI et SAPH CI ont relâché respectivement 12,61% de leurs valeurs et s'adjugeaient à 1 150 FCFA et 2 170 FCFA au 31 juillet 2019. 

La 3ième représentante du secteur agricole se nomme SUCRIVOIRE. La société semble perdre de plus en plus la confiance des investisseurs après des années de déception (2017 et 2018). Par conséquent, le titre s'est replié de 10% à 750 FCFA à fin juillet 2019.

Le classement des titres les moins performantes est donc dominé par le secteur industrie avec quatre valeurs dans le rouge dont le titre SITAB CI, signant la pire performance mensuelle (-15,97% à 1 190 FCFA).

Information majeure

Le mois de juillet a enregistré trois (3) publications de résultats de sociétés cotées parmi lesquelles on compte deux valeurs bancaires qui ont annoncé leurs résultats trimestriels et la société de télécommunication SONATEL.

Le PNB de BOA SÉNÉGAL a progressé de 33,46% et son résultat net a cru de 21,67% par rapport au 1er trimestre 2019. Malgré le repli de son PNB, BOA Benin a su dégager un résultat net en hausse de 3%.

Quant à SONATEL SA, la plus grosse capitalisation de la BRVM, elle affiche un chiffre d'affaires en hausse de 7,20%. Toutefois, le résultat net du groupe est ressorti en baisse de 9,90% sous l'effet d'une forte hausse des charges financières.

Bakary Coulibaly

Publié le 13/08/19 10:10

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.