Cameroun/Energie solaire : EDF entre au capital de la startup upOwa

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ferme dans 5h14min



EDF, le géant français de l'énergie, a annoncé ce 19 février à Yaoundé avoir effectué une prise de participation majoritaire dans le capital d'upOwa, une start-up camerounaise spécialisée dans la fourniture des kits solaires à bas prix. Fondée en 2014 upOwa s'est fixé pour objectif de faciliter l'accès à une électricité propre et durable aux populations des zones rurales.

Avec plus de 60 000 installations réalisées au profit de 300 000 personnes, upOwa revendique le leadership de l'accès à l'électricité en milieu rural au Cameroun. L'entrée de la start-up camerounaise dans la galaxie EDF devrait lui permettre d'accélérer sa croissance et d'atteindre son objectif de 1 million de clients d'ici 5 ans à travers le pays. Il est notamment prévu le déploiement de nouvelles offres, notamment des solutions innovantes centrées sur la conservation par le froid, la cuisson décarbonée et l'accès à internet.

Voir aussi : Cameroun : L'Etat et EDF créent une joint-venture pour le plus grand barrage hydroélectrique

"Nous sommes enchantés d'accueillir EDF en tant que nouvel actionnaire majoritaire. Cette collaboration promet de renforcer considérablement notre capacité à répondre aux besoins énergétiques croissants au Cameroun et à encourager activement l'adoption des énergies renouvelables dans la région" s'est réjoui Loïc Descamp, PDG d'upOwa.

Cette collaboration devrait doper l'offre en énergie électrique en milieu rural, partie du pays la moins couverte en électricité du pays. Selon la Banque mondiale, le taux d'accès à l'électricité en zone urbaine était de 94% en 2020, contre seulement 25% pour les zones rurales.

Voir aussi : Cameroun : Prévu pour fin 2024, le barrage de Nachtigal devrait augmenter de 30% la production d'électricité

Pour EDF, cet investissement permettra de renforcer son ancrage au Cameroun. Le groupe français participe déjà en tant qu'industriel de référence aux projets de barrages hydro électriques de Nachtigal (420 MW) et de Kikot (500 MW).

Cédrick JIONGO

La Rédaction

Publié le 20/02/24 12:57

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

eY6O_mQqyycQA-Embz5XCfWEFS-SCAGk2aOK0pcJHBA False