CFAO Motors CI : Chute de 27% du bénéfice au premier semestre 2022

CI0000000220 - CFAC
La BRVM Ouvre dans 0h21min

Le secteur de l'automobile en Côte d'Ivoire demeure en pleine expansion, les ventes de véhicules neufs en pleine croissance depuis l'entrée en vigueur en juillet 2018 de la mesure d'interdiction d'importation des engins de plus de 5 ans.

Le nombre de véhicules neufs vendus en Côte d'Ivoire sur le premier semestre 2022 a progressé de plus de 25%, passant la barre des 11 000 véhicules, dont 4 730 pour le leader du marché, CFAO Motors, avec 40,5% de parts de marché. Il convient de rappeler que cette part de marché est en nette amélioration comparativement à la même période l'année précédente (38,1% de part de marché sur le premier semestre 2021).

Voir aussi - CFAO Motors désormais distributeur exclusif de la marque Mercedes-Benz en Côte d'Ivoire

La marque la plus vendue par CFAO Motors demeure SUZUKI By CFAO, N°1 du marché, suivie par TOYOTA, toutes les deux affichant des augmentations en volume sur la période avec 2 069 et 1 512 véhicules vendus respectivement. Le chiffre d'affaires de la société affiche alors une hausse de 13,50% à 64,53 milliards FCFA au premier semestre.

Cependant, ce gain de part de marché malgré le nombre important d'acteurs (concessionnaires automobiles et équipements) dans un environnement de plus en plus concurrentiel n'est pas sans conséquence sur la marge commerciale de la société. En effet, en raison de la hausse des coûts logistiques, le résultat d'exploitation a enregistré une baisse de 10,08% à 4,41 milliards FCFA.

En plus de cela, la progression des charges financières et de l'impôt sur le résultat ont davantage dégradé la performance financière de CFAO Motors. Ainsi, le résultat net s'affaisse à 2,72 milliards FCFA contre 3,72 milliards FCFA à la même période l'année précédente, soit un recul de 26,84% en glissement annuel.


Comportement de l'action


Après avoir enregistré une croissance de près de 231% en 2021 (à 1 190 FCFA), le cours de l'action CFAO Motors a progressivement perdu la confiance des investisseurs ; et ce, malgré la réalisation d'un bénéfice en hausse de 78% en 2021 (à 6,71 milliards FCFA) et un montant de dividende brut de 14 milliards FCFA. Au lendemain de l'annonce du dividende offrant un rendement net de plus de 8%, l'action voit son cours atteindre un seuil à 790 FCFA avant de fluctuer entre 800 FCFA et 965 FCFA de juin à ce jour.

L'annonce par le distributeur de l'exclusivité dans la vente de la marque Mercedes-Benz avait récemment renforcé la confiance des investisseurs au regard des bonnes perspectives commerciales affichées. Cependant, qu'en sera-t-il des marges ? La société parviendra-telle à relever le défi de la pression concurrentielle afin de dégager des bénéfices en croissance pour le bonheur de ses actionnaires ?


Pour voir la publication, veuillez cliquer ici

 

Pour accéder au lien de la formation, veuillez cliquer ici

Serge David Digba

Publié le 25/10/22 11:02

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

SCJHGvtaMNQQrBR_pPUmZWz-Psw2DltCXOicCc4zX9k False