Congo : 600 milliards FCFA pour un nouveau tronçon ferroviaire dédié à l’exploitation minière

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ferme dans 2h14min

Réputé disposer d'un sous-sol riche, outre le pétrole, le Congo accentue la diversification de son économie avec une grande avancée enregistrée dans l'exploitation de la mine de fer de Mayoko située dans l'ouest du pays, près de la frontière avec le Gabon.

Ce 9 juillet, la société exploitante de la mine, Sapro Mayoko, a signé une convention avec la firme sud-africaine Thelo DB Proprietary Limited pour la construction d'une ligne de chemin de fer devant relier Mayoko au port de Pointe Noire. L'infrastructure longue de 412 km pour un coût d'investissement de 600 milliards FCFA apporte une solution à la problématique de l'exportation de la production, la ligne ferroviaire Mbinda-Mont Mbelo, s'étant avérée inappropriée en raison de défaillances.

Les travaux prévus sur une durée de 5 ans, devraient donner donc à terme un coup d'accélérateur à l'exploitation de la mine dont la production annuelle visée est de 12 millions de tonnes de minerais par an.

La mine de Mayoko a été découverte par la société australienne DMC Iron Congo avant d'être cédée à la société sud-africaine Exarro pour être reprise en 2016 par Sapro Mayoko dirigé par l'homme d'affaires Paul OBAMBI.

Junior KONAN

La Rédaction

Publié le 12/07/21 14:45

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

nHZF_3KO4_9mWV8QlTe4E_lB3DujZYigWqBolXocJz0 False