Côte d’Ivoire : L'UE soutient la préservation des forêts et la lutte contre l'exploitation illégale

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 1h33min

La Côte d'Ivoire va pouvoir mieux améliorer sa gouvernance forestière, moderniser son secteur forestier et lutter contre l'exploitation forestière illégale, ainsi que le commerce associé. Un accord ‘'commercial juridiquement contraignant'' visant à promouvoir le commerce durable du bois légal à l'Union européenne (UE) est intervenu ce 19 février à Bruxelles, capitale de la Belgique, par ailleurs siège de l'espace Schengen.

Ce partenariat scellé entre Jutta Urpilainen, commissaire européenne chargée des partenariats internationaux, et Laurent Tchagba, ministre ivoirien en charge des Eaux et Forêts, qui au-delà de promouvoir la gouvernance forestière, ‘'va donner aux acheteurs de bois basés dans l'UE, l'assurance que les produits ligneux de Côte d'Ivoire sont légaux'', indique le communiqué publié ce 19 février par l'UE.

L'accord devrait également contribuer à une augmentation des revenus de l'État ivoirien provenant d'un secteur forestier plus compétitif. Le pays devient ainsi le 10ème Etat à signer un Accord de partenariat volontaire (APV) avec l'UE. Deux de ses voisins, à savoir le Ghana et le Libéria, l'ont déjà conclu.

Voir aussi - Côte d'Ivoire : Barry Callebaut et Nestlé annoncent un projet de 11 500 ha de forêts agricoles

La signature de cette convention marque en effet la fin d'un processus de négociation de 10 ans. Sa mise en œuvre va consister à la mise en place d'un système de vérification pour garantir la légalité et la traçabilité du bois exporté vers l'UE et d'autres marchés, ainsi que du bois commercialisé localement. La Côte d'Ivoire pourra ensuite délivrer des licences d'Application des réglementations forestières, de gouvernance et d'échanges commerciaux (FLEGT), certifiant que le bois ou les produits ligneux exportés dans le cadre de cette licence sont légaux, une fois ce système opérationnel.

‘'Cet accord historique démontre la puissance de la coopération internationale dans la lutte contre la déforestation et l'exploitation forestière illégale. Avec la Côte d'Ivoire, nous forgeons un avenir où les communautés locales bénéficieront d'une gestion durable des forêts, et où les forêts seront nos alliées dans la lutte contre le changement climatique et la sauvegarde de la biodiversité. Sa mise en œuvre bénéficiera au peuple ivoirien et à ses forêts, garantira la légalité du bois sur nos marchés et fera progresser les objectifs de développement durable'', a déclaré Jutta Urpilainen.

‘'Nous réaffirmons notre engagement à accélérer les réformes prévues dans le cadre de la mise en œuvre de l'APV-FLEGT, notamment le renforcement de la gouvernance, cadre et la mise en œuvre de nouvelles dispositions techniques et juridiques pour la gestion forestière. Un accent particulier sera mis sur le développement d'un système fiable de vérification de la légalité et de délivrance d'autorisations FLEGT pour l'exportation de bois de Côte d'Ivoire vers l'UE'', a indiqué pour sa part Laurent Tchagba.

Narcisse Angan

Publié le 19/02/24 18:37

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

eY6O_mQqyycQA-Embz5XCfWEFS-SCAGk2aOK0pcJHBA False