Côte d’Ivoire/Terrorisme : 8,6 milliards FCFA pour l’insertion de 20 000 jeunes dans le nord

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 47h47min

 

En Côte d'Ivoire, les autorités ont mobilisé 8,6 milliards FCFA, pour permettre à 20 000 jeunes issus de 6 régions du Nord de bénéficier d'un programme hautement stratégique, en termes d'activités génératrices de revenus, indique le site officiel du ministère en charge de la Promotion de la jeunesse, de l'Insertion professionnelle et du Service civique.

L'enveloppe budgétaire de ce vaste projet qui entre dans le cadre du combat que mène la Côte d'Ivoire contre le terrorisme a été revu à la hausse, passant de 2 milliards FCFA (initialement avec 3500 jeunes) à 8,6 milliards FCFA.

L'Etat de Côte d'Ivoire contribue à hauteur de 6,6 milliards FCFA et les 1,8 milliard FCFA sont financés par l'Agence française de Développement (AFD), à travers le Contrat de désendettement et de Développement (C2D) conclu.

Le Premier ministre Patrick Achi va procéder ce 22 janvier au lancement de ce programme spécial à Tougbo et Kafolo, deux localités dans la région de Bouna qui ont connu récemment des attaques de groupes djihadistes. Il sera accompagné du ministre de la Promotion de la jeunesse, de l'Insertion professionnelle et du Service civique, Touré Mamadou, ainsi que de Belmonde Dogo, en charge de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté. Les six régions concernées sont la Bagoué, le Bounkani, le Folon, le Kabadougou, le Poro et le Tchologo.

Depuis juin 2020, le Nord de la Côte d'Ivoire fait face à un défi sécuritaire inédit. Cette zone est en effet en proie aux attaques récurrentes des djihadistes. Les autorités ivoiriennes avec l'aide des partenaires ont initié ce programme spécial d'insertion des jeunes, dans une stratégie de lutte contre le terrorisme. L'objectif étant de combiner le volet militaire aux actions de développement.

Ainsi, ce projet vise à éviter que les jeunes de ces régions concernés ne rallient les groupes terroristes, en leur offrant des opportunités professionnelles ou en les accompagnants à la création d'entreprises.

Narcisse Angan

La Rédaction

Publié le 22/01/22 17:16

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

ULxbEHuxKBIXDeh3E3o7Bg-vmP4TY3fZCNJObIzlcTQ False