Gabon : Le budget 2024 projeté à 4 162 milliards FCFA en hausse de 15%

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 0h5min

Au Gabon, le projet de budget de l'État pour le compte de l'exercice 2024 s'équilibre en recettes et en dépenses à 4 162 milliards FCFA (6,3 milliards d'euros) a annoncé le gouvernement ce 6 décembre à l'issue d'un conseil des ministres. L'enveloppe qui sera soumise à l'approbation des parlementaires est en hausse de 559,7 milliards FCFA soit 15% par rapport à l'exercice 2023.

L'objectif de la politique budgétaire décliné par le gouvernement est de relancer de nombreux projets d'investissement à l'arrêt, consolidation des acquis sociaux avec l'octroi de nombreuses aides sociales à l'arrêt, accroître le recrutement des agents publics et optimiser la collecte des recettes par le biais de l'élargissement de l'assiette fiscale.

“Il formalise (...) la refonte des institutions, l'amélioration des conditions de vie des populations et traduit également le respect de nos engagements envers nos partenaires techniques et financiers”, a déclaré Laurence Ndong, la Ministre de la Communication.

Ainsi, les prévisions de recettes budgétaires (hors recettes affectées aux tiers) sont évaluées 2 729,7 milliards FCFA contre 2 345,2 milliards FCFA arrêtés dans la loi de finances 2023 , soit une hausse 384,5 milliards FCFA, résultant essentiellement de l'accroissement du niveau des recettes fiscales. Les ressources de trésoreries devraient s'élever à 1327,1 milliards, en hausse de 174,2 milliards FCFA, imputables à l'émission des titres publics de 1 0481 milliards.

Les dépenses budgétaires devraient augmenter de 444,3 milliards FCFA à 2 568,8 milliards FCFA par rapport à 2023. Les charges de financement et de trésorerie augmenteraient de 8,3%, dont l'essentiel sera consacré à l'amortissement de la dette, soit 1464,1 milliards FCFA.

Précisons que le budget 2024 de l'État gabonais s'adosse sur plusieurs hypothèses notamment un prix du baril à 72 dollars ; une production pétrolière de 80,3 millions de barils ( contre 80,2 millions de barils en 2023) ; une production de manganèse à 10 millions de tonnes (-7,5%) pour un prix de 176,9 dollars/tonne (en hausse de 6%) et une production de bois débité de 1,35 millions de m3 en baisse de 20%.

Cédrick JIONGO

La Rédaction

Publié le 07/12/23 18:05

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

SCJHGvtaMNQQrBR_pPUmZWz-Psw2DltCXOicCc4zX9k False