Harold COFFI : ''Société Générale Sénégal est une nouvelle aventure qui commence et qui se traduira par de nombreux défis et projets''

BRVM10000000 - BRVM10
La BRVM Ferme dans 0h44min

Harold COFFI, directeur général de Société Générale Sénégal : 

Société Générale Sénégal est une nouvelle aventure qui commence et qui se traduira par de nombreux défis et projets.

 

Depuis le mois de septembre, Harold COFFI a pris les rênes de Société Générale Sénégal, l'une des plus importantes filiales du groupe bancaire français en Afrique subsaharienne. A la suite de Société Générale Burkina qu'il a su ‘'faire progresser'' durant ces quatre dernières années, il devra relever de nouveaux challenges sur le second marché bancaire de la zone UEMOA.

Après un début de carrière à JP Morgan Chase & Co, cet ancien directeur de la trésorerie chez Ecobank, passé par NSIA Banque puis Société Générale en Côte d'Ivoire où il fut tour à tour directeur général adjoint, a accepté de répondre aux questions de Sika Finance.


A l'aube de votre nomination à la tête de Société Générale Sénégal, quel bilan faites-vous des quatre années passées à la tête de la filiale burkinabè du Groupe Société Générale ?

Avant tout, je me réjouis de ce que, malgré les crises que le pays subit, sanitaire, économique et sociopolitique, Société Générale Burkina Faso (SGBF) a pu poursuivre ses activités et rester présente auprès de ses clients. Cela grâce à un CODIR (comité de direction, ndlr) engagé. 

Malgré un environnement contraint, Société Générale Burkina Faso a fait le pari durant ces quatre dernières années de procéder à une transformation audacieuse, dans tous ses secteurs d'activité, par le lancement de projets structurants et innovants. Ainsi, de 2018 à 2022, de nombreuses initiatives au profit des clients, de l'Etat burkinabè et des collaborateurs ont été réalisées.

Société Générale Burkina Faso a fait le pari durant ces quatre dernières années de procéder à une transformation audacieuse (…) par le lancement de projets structurants et innovants.

Au niveau de notre clientèle, l'un de nos objectifs majeurs depuis 2018 était la relance de nos activités de Global Transaction Banking. Une reprise réussie qui a été couronnée en 2021 et 2022 par des prix décernés par des magazines de renom, à savoir Global Finance et Euromoney. Ainsi, pour la deuxième année consécutive en 2021 et 2022, Société Générale Burkina Faso a remporté l'Award du " Best Trade Finance Service Provider " et pour la première fois les Prix du " Best Cash Management Leader Market " et du " Best Cash Management Services " sur le marché local.

Nous avons pu en outre concrétiser l'un des projets Groupe en faveur des PME, à savoir l'ouverture de la Maison de la PME du Burkina le 31 janvier 2019. Elle est dédiée aux entrepreneurs et potentiels entrepreneurs à qui SGBF offre une expertise en termes de conseil, formation, suivi, et pour les projets les plus viables, des financements.  

Concernant l'Etat burkinabé, nous avons, grâce à une synergie entre SGBF et notre plateforme régionale de Financements Structurés basée à Abidjan, arrangé et syndiqué le financement de l'autoroute de contournement à hauteur de 195 milliards de FCFA en 2019 et obtenu un co-mandat pour une levée de fonds de 200 milliards de FCFA au profit du Fonds Spécial Routier du Burkina Faso (FSRB).

Avec pour ambition d'offrir le meilleur de la banque à nos clients, la banque a procédé à une revue efficace et profonde de ses outils et process au travers d'un projet dénommé YELEMANI. Cette refonte a permis de réaliser de nombreuses innovations telles que la mise à disposition de E-relevés au profit des clients, le déploiement de bornes de satisfaction digitales dans les agences et la création d'une agence de téléconseillers qui monte les dossiers de crédit et aide nos clients à distance. 

Je félicite très sincèrement nos 400 collaborateurs qui, avec professionnalisme et dévouement, ont su faire progresser de manière constante Société Générale Burkina Faso. 

La digitalisation est restée au cœur de nos actions. Ainsi, l'application SG Connect, solution de Mobile Banking, a été lancée. Enfin, toujours dans le cadre de l'autonomisation de ses clients, la banque a lancé le concept des espaces libre-service (ELS) qui la distingue totalement des autres banques de la place. Les ELS permettent à ses clients, 24h/24 et 7jours/7, en toute autonomie et à toute heure, de faire des remises de chèques et des transactions bancaires : consultation de solde, retrait d'argent, etc. 

Toutes ces réalisations et bien d'autres auront contribué à améliorer la rentabilité de la banque et cela avec les standards de conformité les plus élevés.

Je félicite très sincèrement nos 400 collaborateurs qui, avec professionnalisme et dévouement, ont su faire progresser de manière constante la SGBF. Aujourd'hui, nous sommes la 3ème banque en termes de financement de l'économie. 

 

Aujourd'hui, face à une concurrence de plus en plus accrue, comment Société Générale Burkina Faso se positionne-t-elle sur le marché burkinabé ? 

Nous avons l'avantage d'être une banque ancrée localement car présente sur le territoire depuis plus de 20 ans avec des collaborateurs expérimentés qui connaissent bien le marché. Nous avons le second avantage d'être une banque internationale arrimée à un groupe reconnu pour son expertise dont nous bénéficions tous les jours. Cela nous rend uniques sur la place burkinabé. 

Société Générale Burkina Faso dispose de fondamentaux solides avec un total bilan qui s'est accru de 24% fin 2021. 

Société Générale Burkina Faso dispose de fondamentaux solides ; j'en veux pour preuve le niveau de rentabilité réalisé en 2021, en dépit du contexte sécuritaire, sanitaire et économique relativement difficile. En effet, Société Générale Burkina va bien, ses derniers résultats semestriels l'attestent, et elle aspire à aller encore plus loin. L'année 2021 a été meilleure que l'année 2020. Les principaux chiffres clés ont affiché une croissance. 

En effet, en fin d'année 2021 nous avons constaté une croissance de 24% du total bilan, +3,3% pour les volumes de crédit distribués, +29,7% pour la collecte des dépôts, +12,4% pour le PNB et +21,7% pour le résultat net. Cette croissance s'est faite grâce à une stratégie de développement bien orientée et qui renforce notre position sur le secteur bancaire burkinabè (3ème banque en terme d'encours crédit).

L'année 2022 a commencé avec de nouveaux défis que nous travaillons à relever. Le bilan à mi-parcours nous montre que nous avons travaillé à conquérir davantage notre marché afin de mieux nous positionner dans le paysage bancaire burkinabé. Les perspectives sont belles mais demandent beaucoup d'abnégation et beaucoup de concentration sur la feuille de route que nous avons déjà tracée.

Pour revenir sur votre nomination récente, quel a été votre sentiment en apprenant que vous étiez promu à la tête de l'une des plus grandes filiales du Groupe Société Générale en Afrique de l'Ouest : Société Générale Sénégal ?

 

Retrouvez la suite de l'interview dans le dernier numéro du trimestriel Sika Finance à télécharger gratuitement via le lien ou en cliquant sur la une du magazine ci dessous.  

 

Jean Mermoz Konandi

Publié le 10/10/22 15:45

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

wyizH7oJTcwZT5t4sttC5FI_8AeHvVKnP3OuziKefQg False