Hausse de 35% du bénéfice de Ecobank CI au 1er semestre 2023

CI0000002424 - ECOC
La BRVM Ouvre dans 11h25min

Ecobank Côte d'Ivoire, troisième plus importante banque du marché ivoirien en termes de total bilan, ressort d'un 1er semestre 2023 bien ragaillardie. En effet, la banque a présenté à fin juin, un bénéfice en forte progression de 35% à 23,92 milliards FCFA (36,47 millions d'euros) dans le sillage de la bonne dynamique dans laquelle elle évolue ces dernières années.

Le produit net Bancaire (chiffre d'affaires) s'est établi à 53,16 milliards FCFA (81,03 millions d'euros), soit une hausse de 16,4% en glissement annuel. Cette dynamique commerciale s'est matérialisée au niveau des intérêts et produits assimilés qui ont progressé de 20,3% à 49,67 milliards FCFA, ainsi que des commissions en accroissement de 60,5% à 16,65 milliards FCFA, en comparaison à la même période en 2022.

Les efforts de Ecobank CI en termes de gestions de coûts, lui ont permis d'améliorer son coefficient d'exploitation à 42,1%, de même que la qualité de son portefeuille de créances avec un coût du risque qui est passé de 6,65 milliards FCFA à fin juin 2022, à 3,17 milliards FCFA un an plus tard. Cette situation a permis la réalisation d'un résultat d'exploitation de 27,6 milliards FCFA, en forte progression de 51,42%. 

Ces belles notes observées par l'ensemble des indicateurs de la banque ont induit la réalisation d'un résultat net de 23,92 milliards FCFA, en croissance notable par rapport aux 17,73 milliards FCFA réalisés au 1er semestre 2022. Il convient également de noter une consolidation des fondamentaux de la banque avec le total bilan qui s'est accru à 1 820,8 milliards FCFA, alors que le ratio de solvabilité* est ressorti à un niveau remarquable de 17,2% (contre une norme de 11,25%).

Par ailleurs, si les dépôts de la clientèle ont stagné (+2,4% à 1 319,13 milliards FCFA), les engagements de Ecobank CI envers l'économie se sont renforcés avec des encours de crédit à la clientèle en croissance de 28,8% à 942 milliards FCFA par rapport à juin 2022. Ainsi, le taux de transformation s'est renchéri de 15 points pour s'établir à 71,4%, contre 56,8% il y a un an.

Pour ce qui est du second semestre 2023, le management se veut optimiste en tablant sur la dynamique commerciale de la banque et la gestion des coûts, tout en tenant compte de l'évolution de l'environnement économique national et régional.

 Voir la publication

La valeur Ecobank CI à des sommets à la BRVM

Depuis le début de l'année, l'action Ecobank revendique une plus-value remarquable de 28,41% en se situant à ses plus haut niveaux (à 6 350 FCFA au 11 sept), après l'euphorie de son entrée à la cote de la BRVM. Cette embellie de l'action s'explique par les performances financières remarquables que la banque a enregistrées en 2022 et à fin mars 2023. Ces nouvelles réalisations viendront sans doute porter le titre à des niveaux plus importants.

Toutefois, il faut noter que le marché avait déjà anticipé cette performance, avec déjà plus d'un milliard FCFA transigés sur la valeur depuis le début du mois.

Après une heure de cotation ce 12 septembre, le titre affiche déjà un bond de plus de 7%, se situant cette fois à son plus haut cours de sa vie boursière (6 800 FCFA).

Vous pourriez approfondir votre base d'analyse à travers une étude comparative 

 

*Le ratio de solvabilité : Le ratio de solvabilité est un indicateur financier utilisé pour évaluer la capacité d'une entreprise à faire face à ses obligations financières à long terme. En d'autres termes, il évalue la solidité financière de l'entreprise et sa capacité à rembourser ses dettes à long terme. Un ratio de solvabilité élevé est généralement considéré comme positif pour l'entreprise.

Dans l'UEMOA, il est recommandé aux banques un ratio de solvabilité minimum de 11,25%.

Sékou Karamoko

La Rédaction

Publié le 12/09/23 10:58

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

CvuA_imzJdwvbWiZrsVY_U3RdbJ7PKnHywlO05ozwDU False