La BAD et le SIACE vont garantir 75% d’un prêt de 533 millions d’euros destiné à la Côte d’Ivoire

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 15h45min

La Banque Africaine de développement(BAD) et le SIACE, assureur multilatéral de crédit et de risques politiques membre du Groupe de la Banque Islamique de Développement, ont signé ce 13 décembre, un accord de partage de risque de 400 millions d'euros (environ 262,5 milliards FCFA) en faveur de la Côte d'Ivoire. Cette garantie servira à couvrir les ¾ d'un prêt de 533 millions d'euros (350 milliards FCFA) qu'Abidjan s'apprête à mobiliser auprès de Standard Chartered Bank pour financer des projets environnementaux et sociaux.

De manière détaillée, la BAD émettrice de cette garantie transférera une partie de l'exposition (48,5%) au SIACE soit une couverture de 194 millions d'euros. L'institution  panafricaine accordera les  206 millions d'euros (51,5 %) restants. Elle a déclaré que cette décision permettra non seulement d'optimiser son bilan, “mais aussi de conserver une exposition résiduelle significative, ce qui témoigne d'une approche équilibrée de partage des risques”.

“Nous sommes ravis de la clôture de cette participation aux risques avec la SIACE, membre de la Plateforme africaine de co-garantie hébergée à la Banque africaine de développement, qui rassemble les fournisseurs d'atténuation des risques en Afrique pour une meilleure collaboration au profit de nos pays membres respectifs", a déclaré Hassatou N'Sele, vice-présidente chargée des Finances et directrice financière de la BAD.

Pour la Côte d'Ivoire, la garantie de ces deux institutions majeures facilitera le déblocage de cette facilité de crédit. Le pays prévoit utiliser l'enveloppe pour financer divers projets environnementaux et sociaux conformément à sa politique de développement durable. Ces projets se comptent dans divers secteurs notamment les énergies renouvelables, l'éducation, la prévention et le contrôle de la pollution, la conservation de la biodiversité terrestre et aquatique, les infrastructures de santé, ainsi que l'utilisation durable de l'eau et la gestion des eaux usées, de la Côte d'Ivoire.

Rappelons que le 6 décembre dernier, le SIACE et la BID signaient un accord similaire, pour la couverture d'un investissement de 103 millions d'euros de Standard Chartered destinée à financer l'acquisition et l'installation de 50 000 lampadaires solaires dans les zones rurales du Sénégal.

La Rédaction

Publié le 13/12/23 20:00

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

UkpG8oY3yV2Cty7uZqMFTm0R51o2fmXQGnFTY6xKBgw False