La BAD investit environ 10 millions de dollars pour la transition écologique en Afrique

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 19h23min

Le groupe de la Banque africaine de développement (BAD) annonce un investissement allant jusqu'à 10 millions de dollars, soit 6 milliards FCFA, sous forme d'une première prise de participation dans le fonds de développement de projets de l'Alliance pour l'infrastructure verte en Afrique (AGIA).

Le fonds de développement de projets (PD), partie intégrante de l'AGIA, est en effet une initiative de 10 milliards de dollars, soit 6 090 milliards FCFA, mise en place par la commission de l'Union africaine, la plateforme panafricaine d'investissement Africa50, ainsi que plusieurs autres partenaires, et géré par la BAD.

Le fonds AGIA-PD, à échéance de 15 ans, a une structure de capital mixte alliant dons et fonds propres de premier et second rangs pour un montant total de 400 millions de dollars, et son objectif de capitalisation devrait être atteint en trois ans. Il a pour objectif de contribuer à l'accélération de la transition écologique en Afrique en collaboration avec le secteur privé, pour l'élaboration de projets d'infrastructures vertes et résilientes.

Voir aussi - Afrique : 4 banques vertes créées par la BAD pour répondre au défi du financement climatique

L'AGIA-PD va s'appuyer sur trois axes dans l'exécution de son programme d'action. Il s'agit de la préparation des projets, visant à mobiliser 100 millions de dollars de dons pour des activités ciblées, la mobilisation de 400 millions de dollars de capitaux mixtes pour transformer des concepts de projets d'infrastructures vertes en opportunités bancables. Et enfin, l'investissement et financement consistant à mettre en place un cadre pour faciliter la mobilisation de 10 milliards de dollars de financements (fonds propres, prêts et instruments d'atténuation des risques), afin de permettre le financement à grande échelle de projets d'infrastructures vertes préparés et développés dans le cadre des deux premiers piliers.

Les investisseurs ciblés par l'AGIA-PD incluent les banques multilatérales de développement, les fonds d'impact, les organismes gouvernementaux, les fonds souverains et les investisseurs institutionnels, régionaux et non régionaux, des investisseurs commerciaux ainsi que des philanthropes.

‘'L'AGIA-PD est un investissement stratégique, co-réalisé par la Banque, pour transformer, rapidement et à l'échelle, des concepts en projets d'infrastructures vertes bancables. Il investira dans le développement de projets d'infrastructures vertes en vue d'un rendement financier et d'un impact sur le développement. Il s'appuiera sur le secteur privé pour développer des projets transformateurs, verts et résilients, qui combleront durablement le déficit d'infrastructures de l'Afrique'', a déclaré Solomon Quaynor, vice-président du Groupe de la BAD, chargé du secteur privé, de l'infrastructure et de l'industrialisation.

‘'La vision de l'AGIA est d'accélérer le déploiement de projets d'infrastructures vertes, transformateurs, en créant un cadre de partenariat solide entre les différents acteurs et en ciblant tout l'écosystème de préparation, de développement et de financement des projets d'infrastructures vertes, y compris les acteurs aussi bien émergents qu'établis. L'objectif ultime est d'accélérer la transition verte du continent, tout en réduisant drastiquement le déficit d'infrastructures'', a précisé pour sa part, Amadou Hott, envoyé spécial du président du Groupe de la BAD, par ailleurs ambassadeur mondial pour l'AGIA.

Narcisse Angan

Publié le 14/02/24 10:58

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

6Wfh4jBM6Kn3EFUrZujC8iX4loLVJ94-h00LnRwFV14 False