sikafinance, bourse afrique de l'ouest
se connecter
CONNEXION

La Côte d’Ivoire et le Ghana suspendent la vente de cacao sur le marché international

ABC000000094 - ABCCA
La bourse ouvre dans 63h8min

Le cartel Côte d'Ivoire – Ghana autour du cacao passe à l'offensive. Face à la chute des cours du cacao, les deux pays réuni ce 11 juin à Accra ont décidé de suspendre toute vente de cacao sur le marché international, attendant d'imposer un prix minimum sur le marché.

Le Conseil Café cacao ivoirien et le Ghana Cocoa Board, les régulateurs respectifs des deux pays, ont déjà avancé un prix plancher de 2 600 dollars la tonne de fève sur les marchés internationaux au cours de la rencontre qui réunit environ 300 représentants des firmes internationales de négoce et de transformation de cacao.

Les deux pays qui ont adopté une politique commune de vente par anticipation de leur récolte – 80% de la production de cacao est vendu avant l'ouverture de la campagne –, ont donc opté pour l'arrêt de toute négociation concernant la commercialisation de la production de la prochaine campagne 2020/2021.

L'enjeu pour Abidjan et Accra est d'amener à une répartition plus équitable des revenus tout au long de la chaîne de la valeur du cacao. Les études montrent en effet que les pays producteurs ne perçoivent que 6% des revenus générés par la filière à l'échelle mondial. Une disparité de revenus qui frappe en premier lieu les paysans dont le niveau de pauvreté contraste avec le luxe que peut inspirer un produit comme le chocolat.

« C'est dans ce but que nos gouvernements (Ghana et Côte d'Ivoire, ndlr) ont convenu de proposer aux agriculteurs une part équitable de la richesse générée par l'industrie. Nous devons le faire", a déclaré à l'ouverture de la rencontre Mahamudu Bawumia, le vice-président du Ghana.

Des discussions sont en cours entre les deux pays et les autres parties prenantes afin de trouver un prix d'équilibre consensuel. Et selon la presse ghanéenne, le résultat de ces échanges devrait être rendu public ce 12 juin.

Avec 60 à 65% de l'offre mondiale de cacao, la Côte d'Ivoire et le Ghana ont décidé depuis deux ans d'harmoniser leur politique cacaoyère en vue d'influer un peu plus sur les marchés.

Notons que le cacao a clôturé hier 11 juin au prix de 2 453 dollars la tonnes.

Jean Mermoz Konandi

Publié le 12/06/19 13:44

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.