Le bénéfice de BOA Niger stagne à 5,47 milliards FCFA au 1er semestre 2023

NE0000000015 - BOAN
La BRVM Ouvre dans 5h0min

Confrontée à une conjoncture nationale difficile en lien avec l'insécurité persistante dans le pays et le renchérissement du coût des ressources financières, BOA Niger s'est efforcée de maintenir ses performances au terme de ce 1er semestre 2023. En effet, la banque est ressortie avec un résultat net de 5,47 milliards FCFA à fin juin 2023 contre 5,45 milliards FCFA au 1er semestre 2022, soit une hausse d'à peine 0,43%. A noter que ces performances ont été réalisé avant le coup d'état survenu le 26 juillet 2023.

- Voir aussi Niger : La CEDEAO annonce des sanctions économiques suite au coup d'Etat

Dans le détail, le produit net bancaire (PNB) s'est amélioré de 6,30% pour s'établir à 13,20 milliards FCFA contre 12,41 milliards FCFA à fin juin 2022. Cependant, l'accroissement des frais généraux a été plus rapide que celle du PNB. En effet, ceux-ci ont progressé de 9% à 6,3 milliards FCFA en lien avec une dépréciation exceptionnelle sur des immobilisations hors exploitation.

De ce fait, le résultat brut d'exploitation est ressorti à 6,9 milliards FCFA, en hausse de 3,97% comparativement à fin juin 2022 où il se chiffrait à 6,64 milliards FCFA. Par ailleurs, on note également une dégradation du coût du risque sur la période étudiée. En effet, ce dernier est passé de 248 millions FCFA en juin 2022 à 476,2 millions FCFA au 1er semestre 2023, soit une importante dégradation de 92,02%. La conjugaison de tous ces éléments a ralenti la croissance du résultat net qui est ressorti à 5,47 milliards FCFA au 1er semestre 2023, contre 5,45 milliards FCFA à fin juin 2022.

Comportement de l'action

Alors que la valeur BOA Niger évoluait entre 5 700 FCFA et 6 100 FCFA sur les 7 premiers de l'année, son cours s'est soudainement retracté à 4 355 FCFA à la suite du coup d'état survenu au Niger et des sanctions prises par la CEDEAO. Le titre affiche présentement un recul de 20,48% à 4 600 FCFA depuis le début de l'année. Entre le 26 juillet 2023 et le 08 août 2023 (période de prises des sanctions), l'action a perdu 26,2% de sa valeur. Par ailleurs, le titre présente un PBR (1.43x) supérieur à la moyenne du secteur finance (1.33x), tandis que son PER (6.23x) se trouve en dessous de la moyenne (6.62x).

- Voir aussi: Le Tableau de bord sectoriel

Nadianaya Ouattara

La Rédaction

Publié le 10/10/23 11:31

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

1yYI1UvPGTwYv-HdC2QfnjgWtIbP1myg8SnwEE5pOvA False