Niger : La CEDEAO annonce des sanctions économiques suite au coup d’Etat

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 25h9min

La CEDEAO a pris des sanctions économiques contre le Niger suite au coup d'Etat intervenu le 26 juillet dernier. Ces sanctions pourraient avoir un impact important sur l'économie du pays. L'organisation donne une semaine à la junte pour restaurer le pouvoir à Mohamed Bazoum.

 

La CEDEAO a pris des sanctions économiques contre le Niger suite au coup d'Etat récent. Ces sanctions pourraient avoir un impact important sur l'économie du Niger. L'organisation donne une semaine à la junte pour rendre le pouvoir au président déchu Mohamed Bazoum.

La Communauté des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a décidé de sanctionner lourdement le Niger de plusieurs sanctions économiques, suite au coup d'État qui a eu lieu il y a quelques jours. L'information a été rendue publique ce dimanche 30 juillet après une réunion des chefs d'État et de gouvernement de la région.

Ces sanctions comprennent la fermeture des frontières terrestres et aériennes entre le Niger et les pays de l'UEMOA (et  de la CEDEAO), l'interdiction du survol de l'espace aérien des pays de l'UEMOA pour tout aéronef en provenance ou à destination du Niger, la suspension de toutes les transactions commerciales et financières entre les pays de l'UEMOA et le Niger, y compris celles portant sur l'électricité, les produits pétroliers, les biens et services.

L'institution a aussi annoncé le gel des avoirs de l'État du Niger à la BCEAO et dans les banques commerciales des pays de l'UEMOA, le gel des avoirs financiers et monétaires des entreprises publiques et para publiques du Niger à la BCEAO et dans les pays de l'UEMOA, la suspension des opérations financières entre les banques du Niger et celles de l'UEMOA, ainsi que la suspension de toutes assistances en faveur du Niger par les institutions de financement de l'UEMOA, particulièrement la BOAD.

En plus des sanctions économiques, la CEDEAO a également pris d'autres mesures telles que l'interdiction de voyager pour les auteurs du coup d'état, le gel de leurs avoirs financiers et la confiscation du patrimoine des putschistes. L'interdiction de voyager ainsi que le gel des avoirs, patrimoines, biens et services s'appliquent également à toutes personnes civiles ou militaires qui participeraient à des institutions, organes ou gouvernements et qui tenteraient de constituer les militaires impliqués dans ce coup de force. Elle s'applique également aux familles des personnes concernées qui seraient en outre interdites de séjour dans l'UEMOA.

L'organisation régionale donne une semaine à la junte pour rendre le pouvoir à Mohamed Bazoum.

La communauté internationale, notamment les USA et la France, ont prévenu qu'ils soutiennent et appuieront toutes les décisions de la CEDEAO.

Notons que les chefs d'État et de gouvernement de la CEDEAO reconnaissent Bazoum Mohamed comme le Président de la République du Niger. Seuls les actes officiels émanant de lui seront reconnus par l'organisation. En cas d'atteinte à son intégrité physique, les auteurs du coup d'Etat seront tenus pour responsables.

Le président tchadien, Mahamat Deby, qui a pris part à la rencontre de la CEDEAO, a été mandaté par ses pairs pour engager des pourparlers avec la junte nigérienne.

Jean-Marc Gogbeu

Publié le 30/07/23 16:41

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

UkpG8oY3yV2Cty7uZqMFTm0R51o2fmXQGnFTY6xKBgw False