Le gaz naturel est la clé d'une transition énergétique juste en Afrique

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ferme dans 4h37min

Le gaz naturel a un rôle essentiel à jouer dans le bouquet énergétique, dont le continent a besoin pour répondre à ses besoins énergétiques actuels et croissants.

Ce serait un euphémisme de dire que le champ gazier tanzanien de Songo Songo a été bénéfique pour le pays et ses citoyens. Depuis 2004, la production du projet a été mise au service de l'économie tanzanienne, de son approvisionnement en énergie domestique, des coûts de l'énergie, de l'emploi et de l'environnement.

Avec des puits et une usine de traitement sur l'île de Songo Songo, l'effort public/privé donne la priorité aux besoins nationaux, en utilisant la production pour alimenter la centrale électrique au gaz d'Ubungo, ainsi qu'une grande entreprise de cimenterie et un programme d'électrification de village. Le gaz excédentaire est vendu à des clients industriels dans toute une série de secteurs.

La production de Songo Songo génère aujourd'hui environ 45 % de l'électricité tanzanienne, ce qui réduit la nécessité d'importer des combustibles à des prix plus élevés. Un autre avantage important ? Lorsque l'approvisionnement du pays en énergie hydroélectrique diminue en raison de la sécheresse, la production de gaz à partir d'électricité peut être utilisée pour combler le manque.

Le projet a permis de créer 190 emplois directs et d'en créer 113 809 autres.

Il permet également de réduire considérablement les émissions de carbone (rien qu'à la Tanzania Portland Cement Company, les émissions de CO2 ont été réduites d'environ 80 000 tonnes par an) et fournit une source d'énergie plus propre aux centrales électriques de Dar es Salaam en remplaçant le diesel et le fioul lourd (HFO).

Ce projet n'est qu'un exemple de ce que le gaz naturel peut faire pour stimuler les économies africaines, la main-d'œuvre, l'approvisionnement en énergie et la santé de l'environnement et des habitants.

En raison de son grand potentiel pour reproduire des réussites comme celle-ci à travers le continent, je reste convaincu que le gaz naturel est la clé d'un avenir prospère et d'une transition énergétique juste pour l'Afrique.

Alors que les dirigeants du monde entier se réunissent pour la COP28 et que les discussions portent sur les objectifs zéro émission et les énergies renouvelables, j'aimerais souligner respectueusement que le gaz naturel est une énergie propre. Dans notre empressement à atteindre nos objectifs en matière de climat, nous ne devons pas négliger les immenses bienfaits que le gaz peut apporter.

Par NJ Ayuk, président exécutif de la Chambre africaine de l'énergie

La Rédaction

Publié le 30/11/23 10:50

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

SCJHGvtaMNQQrBR_pPUmZWz-Psw2DltCXOicCc4zX9k False