Le Mali privé d’une levée de 30 milliards FCFA sur le marché de l’UMOA

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ouvre dans 13h35min

Le Mali vient de se voir bloquer l'accès au marché monétaire de l'UMOA pour y mobiliser des fonds destinés à renflouer sa trésorerie. L'emprunt de 30 milliards FCFA prévu ce 12 janvier à travers une émission de bons assimilable du trésor (BAT) de maturité 12 mois a été annulée, indique Reuters qui cite une déclaration d'un responsable de UMOA-Titres.

" Le gouvernement malien ne sera pas en mesure de lever des fonds pour financer son budget ou financer certains projets importants après la note que nous avons reçue de l'UEMOA ", a déclaré ladite source à Reuters.

Voir aussi - La CEDEAO durcit le ton et sanctionne lourdement le Mali

Ce report qui est un important manque à gagner pour le Mali s'inscrit dans la mise en œuvre des nouvelles sanctions prononcées par la CEDEAO envers Bamako, suite à la décision d'Assimi Goïta, le chef de la transition, de se maintenir au pouvoir jusqu'en 2025.

Rappelons qu'outre sa suspension aux émissions sur le marché monétaire de l'UMOA, le Mali est exposé à une panoplie de sanctions dont le gel de ses avoirs à la BCEAO, la suspension des appuis financiers des institutions régionales telles que la BOAD et la BIDC et de toutes transactions commerciales non essentielles avec ses pays voisins.

Voir aussi - Mali : La Guinée ouvre une brèche dans le blocus de la CEDEAO

Hier 11 janvier, la France, les Etats-Unis ainsi que l'Algérie avaient annoncé leur soutien aux sanctions de la CEDEAO contre la junte au Mali, une situation qui devraient encore asphyxier et induire de graves problèmes de liquidité pour l'économie malienne qui subit encore le contrecoup de la crise sanitaire de la Covid-19.

Olivia Yao

Publié le 12/01/22 13:30

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.