Marc GIUGNI, directeur général adjoint de Société Générale Côte d’Ivoire : ‘’Notre ambition est de soutenir les PME tout au long de leur croissance’’

CI0000000030 - SGBC
La BRVM Ouvre dans 4h9min

Marc GIUGNI, directeur général adjoint de Société Générale Côte d'Ivoire :

Notre ambition est de soutenir les PME tout au long de leur croissance

 

 

Société Générale Côte d'Ivoire (SGCI) est de très loin le mastodonte du marché bancaire de la zone UEMOA. Avec un PNB de 189 milliards FCFA et un bénéfice de plus de 67 milliards FCFA fin 2021, l'établissement revendique plus d'un demi-million de clients dont un portefeuille de 3 000 entreprises composé à 64% de PME. Un dernier segment pour lequel la banque accroît ses engagements afin d'accentuer sa contribution au développement de l'écosystème entrepreneurial local. Plusieurs initiatives ont été mises en œuvre à cet effet en termes d'accompagnement et de financement avec à la clé 278 milliards FCFA accordées aux PME depuis 2019.

Directeur général adjoint en charge de la clientèle entreprise, Marc GIUGNI explique dans cet entretien les approches développées par la banque pour apporter des solutions concrètes à la problématique du financement des PME.   

 

Le groupe Société Générale a lancé le programme " PUSH PME " en 2018 afin de renforcer son dispositif de soutien aux PME en Afrique. Un programme que met également en œuvre Société Générale Côte d'Ivoire. En quoi consiste-t-il et comment est-il déployé sur le marché local ?

 

Le Push PME est la manifestation d'une volonté du groupe Société Générale d'adresser les problèmes de financement des PME. 

En 2018, il a été constaté que seulement 32% des besoins de financement des PME en Côte d'Ivoire furent couverts par les banques et 3% par les institutions de microfinance. Société Générale Côte d'Ivoire (SGCI), en tant que leader du secteur bancaire ivoirien et de l'UEMOA, a alors pris la résolution de s'impliquer davantage dans le développement des PME afin de favoriser leur émergence et hausser ainsi la croissance économique de notre pays.

Le soutien de SGCI aux PME s'est depuis lors orienté autour de 3 axes … 

Plus concrètement, le soutien de SGCI aux PME s'est depuis lors orienté autour de 3 axes : la création d'un cadre unique dédié à la rencontre de tous les partenaires avec La Maison de la PME (MPME), la mise en œuvre de modèle de financement adapté à chaque profil de client à travers des " Product Program " garantissant un délai de réponse très raisonnable aux PME, enfin, la création de pack PME donnant accès à un prix unique, à plusieurs produits de la banque.


Dans la même veine, la banque a ouvert la " Maison de la PME " avec l'objectif d'adresser les problématiques de ces entreprises et faciliter leur accès au financement. 3 ans après, quel bilan pouvez-vous faire de cette initiative ?

 

Il est important de noter que malgré la crise sanitaire forte sur 2 années, SGCI n'a pas cessé d'accompagner les PME et leurs dirigeants.

Depuis son ouverture, la MPME compte plus de 800 visites à son actif. Elle dénombre au 31/12/2021, 385 clients dont la moitié financée par SGCI au niveau de l'agence. 38 formations pour un total de 630 participants, sur diverses thématiques allant de l'élaboration d'un business plan à l'optimisation de la structure organisationnelle, ont été dispensées avec l'appui de nos experts métiers et nos partenaires techniques et financiers. La MPME est une évolution continue pour un meilleur suivi des PME. De 12 partenaires en 2019, elle assure aujourd'hui un accompagnement financier et non financier en termes de gouvernance et de conseil, des PME bancarisées ou non, grâce à 21 partenaires spécialisés en fonds d'investissement, en administration publique et structure d'appui et d'encadrement, en institution de garantie, en microfinance, en assistance juridique et en finance et stratégie, à tous les stades du cycle de vie des entreprises.

Il s'agit pour SGCI de soutenir les PME tout au long de leur croissance.

 

Quel retour d'expérience pouvez-vous faire de l'accompagnement des PME sur le marché ivoirien ?

Plusieurs initiatives ont été menées. Les banques, particulièrement SGCI, malgré les limites réglementaires, essaient de jouer leur rôle.

Cependant, un encadrement optimal des PME devrait impliquer tous les secteurs de leur écosystème à savoir l'administration fiscale, juridique et même les grandes entreprises : tous les acteurs devraient y participer à travers un cadre de concertation unique. 

Un suivi des PME, tout au long de leurs différents cycles de vie, participerait grandement à leur pérennité. 

Un encadrement bénéfique ne pourrait se faire en premier lieu, dans un environnement informel, sans une immatriculation de chacune des PME. Selon l'Institut National de la Statistique (INS), 146 128 PME évoluent dans un cadre formel au 31/12/2021, soit un taux de formalité de 6% sur un ensemble de 2,4 million de PME. Ensuite, il faudrait repenser les critères actuels qui ne sont pas forcément accessibles aux PME. Aussi, la mise en place d'un cadre juridique spécifique et adapté reste nécessaire pour un financement adéquat à travers les banques. De plus, l'encadrement des PME devrait inclure l'acquisition et la connaissance de tout outil basique permettant de tenir convenablement une comptabilité. Pour finir, les PME elles-mêmes, devraient se réorganiser à travers des associations solides, complémentaires, qui sauront ensemble, les représenter.

Un suivi des PME, tout au long de leurs différents cycles de vie, participerait grandement à leur pérennité. Selon les derniers résultats de ERI-ESI réalisée par l'INS (2017-2018), environ 70% des PME ne survivent pas plus de 5 années.  

 

Plus globalement, quels sont vos produits de financement en faveur de cette catégorie d'entreprises ?

SGCI a accentué depuis le début du PUSH PME, les visites aux PME sur l'étendue du territoire ivoirien afin de découvrir leur environnement de travail, vivre avec elles et s'imprégner de leurs réalités. Suite à une meilleure connaissance de leurs problèmes, SGCI a catégorisé les PME par secteur pour des solutions de financement adaptées qui ne se basent pas uniquement sur leur bilan financier mais qui intègrent au mieux leurs attentes spécifiques en termes de coûts, de garantie et de célérité.

Une enveloppe de 278 milliards FCFA accordée aux PME entre 2019 et mai 2022. 

Un programme de financement spécial dénommé " Product Program " évoqué plus haut, a été développé à l'attention de nos PME. Il s'agit d'un financement de court terme mis en place pour raccourcir le circuit de décision et basé sur une approche transactionnelle avec des délais de remboursement alignés sur les durées d'exécution des prestations ou marchés. Les montants de financement varient selon les besoins identifiés et la tarification est fonction de l'offre de service mise à leur disposition pour leur plus grande satisfaction. 

En plus du " Product program " servant à financer leur besoin en fonds de roulement, les PME sont accompagnées à travers des financements classiques pour leurs investissements sur le moyen et long terme. Ces financements sont généralement adossés à un plan d'épargne, leur permettant ainsi de rehausser leur capacité d'emprunt, afin de renouveler leurs outils de production. L'épargne constituée permet également de faire face à des difficultés financières durant le fonctionnement de l'entreprise.

 

La question des PME fait partie intégrante de votre plan de stratégie RISE lancé en 2019. Quels sont les niveaux de financement accordés aux PME depuis 2019 (2019/2021) et que prévoyez-vous sur l'année restante du plan ?

A fin mai 2022, près de 80% d'une enveloppe de financement de 350 milliards F CFA ont été accordés aux PME, soit 278 Milliards F CFA.

L'accompagnement des PME reste au cœur des orientations stratégiques du groupe Société Générale. 

SGCI ne compte pas s'arrêter à ce stade, compte tenu de ses ambitions qui demeurent grandes. L'accompagnement des PME reste au cœur des orientations stratégiques du groupe Société Générale. Elles se fondent sur un mécanisme de financement déjà éprouvé et efficace qui a produit les résultats ci-dessus. L'enveloppe de 350 milliards sera certainement revue afin de s'adapter aux besoins futurs des PME.

Société Générale Côte d'Ivoire convie toutes les PME à la MPME ou dans tout le réseau SGCI pour un diagnostic et une prise en charge par nos dynamiques équipes.

Jean Mermoz Konandi

Publié le 24/11/22 14:24

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

_RJdGRgEjGSht-HAklzwP1YTmifB8XrvzR-1pkuUM9s False