Sénégal : Hausse des prix du carburant et de l’électricité

SN0000000357 - TTLS
La BRVM Ouvre dans 48h12min

Le déclenchement de la crise russo-ukrainienne depuis le mois de février 2022 qui a entrainé un dérèglement dans la chaîne d'approvisionnement de plusieurs produits alimentaires et non-alimentaires continue d'occasionner la cherté la vie avec des hausses des prix du carburant dans plusieurs pays d'Afrique.

En effet, depuis le début de cette nouvelle année 2023, la Centrafrique et le Congo, deux pays de la zone CEMAC, ont procédé à des ajustements des prix des carburants à la pompe.

Voir aussi - Sénégal : Dès le 5 juin, le prix du carburant super flambe de 115 FCFA

Le Sénégal, pays de la zone UEMOA, annonce une hausse de 100 FCFA (0,15 euro) sur les prix des carburants subventionnés, à compter de ce samedi 7 janvier à 19h TU, indiquent plusieurs médias. Ainsi, le litre de gasoil à la pompe passera de 655 FCFA (0,99 euro) à 755 FCFA (1,15 euro) et celui du supercarburant sera servi à 990 FCFA (1,5 euro) contre 890 FCFA (1,3 euro) auparavant. Le gouvernement a promis des mesures d'accompagnement pour les transporteurs.

En revanche, cette augmentation ne touche pas l'essence pirogue et le gaz butane subventionnés respectivement à hauteur de 34 et 55% par l'Etat. DE fait, l'essence est un produit très utilisé dans le secteur de la pêche, vital pour l'économie sénégalaise et est une principale source de revenus d'une large frange de la population. Le gaz butane est très utilisé par les ménages pour la cuisson alimentaire et évite à se tourner vers le charbon de bois avec son corollaire de déforestation.

Dans la même veine, l'électricité va également subir une hausse qui échappera aux ménages vulnérables, à savoir ceux de la première tranche : ‘'basse tension'', dont la consommation n'excède pas 150 KWH par facture de consommation.

Cette première tranche composée de ‘'clients domestiques petite puissance'' affiche 1 159 146 clients, représentant 48% de l'effectif total de la clientèle de la SENELEC, Société nationale d'électricité, indique des sources citant une note émanant du ministère sénégalais en charge du Pétrole et des Energies. Les moindres détails de cette augmentation ne sont pas communiqués.

Ces hausses décidées des prix du carburant et de l'électricité résultent d'une réduction de la subvention accordée par l'Etat, en vue de " l'orienter vers les couches les plus vulnérables, offrir de l'électricité aux localités qui n'en ont et investir dans d'autres secteurs'', rapportent plusieurs sources.

Narcisse Angan

Publié le 07/01/23 19:18

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

SytcjfySfG1xVwKc1UJq1yUESMTFi8QsukOHIRoxBi0 False