Sénégal : Un nouveau contrat de 200 millions d’euros pour VINCI dans le secteur électrique

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 25h34min

Après avoir remporté, fin 2020, le contrat de la construction barrage hydroélectrique de Sambangalou d'un coût de 388 millions d'euros et dont les travaux ont été lancés en janvier 2023, le groupe français VINCI décroche un nouveau contrat au Sénégal, toujours dans le secteur électrique. 

Sa filiale VINCI Energies annonce en effet ce 12 janvier avoir conclu un contrat avec la SENELEC, le concessionnaire du service public de l'électricité, d'un coût de 200 millions d'euros, soit 131,2 milliards FCFA, pour le développement d'un ensemble d'infrastructures de transport et de distribution d'électricité.

Voir aussi - Sénégal : Vinci démarre les travaux du barrage hydroélectrique de Sambangalou

Le contrat porte sur le déploiement de 1 350 km de ligne de transport d'électricité aériennes et souterraines en haute et très haute tension afin d'élargir l'accès à l'électricité, la réalisation de huit postes de transformation en très haute tension d'une part, et d'autre part le renforcement de la gestion du réseau électrique avec " notamment avec la mise en place d'une interface de téléconduite et de détection de défauts aériens et souterrains communicants ", explique le groupe dans une note consultée par Sika Finance.

Les travaux qui vont s'étendre sur trois ans s'inscrivent dans le cadre du programme gouvernemental de développement du réseau de transport et de distribution électrique sénégalais dans la perspective d'un accès universel à l'électricité prévu entre 2030 et 2050.

Voir aussi - Sénégal : Afreximbank et Ndar Energies vont investir 282 milliards FCFA dans une centrale électrique

Dans son discours de fin d'année, le président Macky Sall avait indiqué que le pays disposait d'une capacité de production installée de 1 787 MW et un réseau de 1 552 km de lignes électrique. Avec ce contrat, le pays devrait ainsi renforcer le maillage de son territoire et améliorer sa fourniture de l'électricité.

Fin 2022, le taux d'électricité était estimé à 85% dans les zones urbaines contre 60% dans les zones rurales.

Jean Mermoz Konandi

Publié le 15/01/24 08:45

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

UkpG8oY3yV2Cty7uZqMFTm0R51o2fmXQGnFTY6xKBgw False