sikafinance, bourse afrique de l'ouest
se connecter
CONNEXION

Total signe un accord pour l’acquisition de plus de 3 milliards de barils de ressources pétrolières en Afrique

CI0000000659 - TTLC
La BRVM ouvre dans 10h41min

Déjà très actif sur les hydrocarbures en Afrique, le groupe français Total s'ouvre l'accès à un portefeuille de "plus de 3 milliards de barils de ressources pétrolières" dans la région grâce à la signature d'un accord avec la société Occidental Petroleum en vue de l'acquisition des actifs africains de la firme pétrolière Anadarko.

L'annonce a été faite dans un communiqué ce 5 mai par Patrick Pouyanné, président-directeur général du groupe Total.

Occidental est en effet en course pour l'acquisition de Anadarko et s'est engagé à céder le portefeuille africain de cette dernière à Total par le biais d'un accord formel d'un montant de 8,8 milliards de dollars.

Les ressources pétrolières concernées sont reparties entre 4 pays : l'Algérie, le Mozambique, l'Afrique du Sud et le Ghana. Dans ce dernier pays, Total prendra le contrôle de 27% du champ Jubilee et 19% du champ TEN, deux sites produisant au quotidien 143 000 barils de pétrole et gaz.

"L'ensemble de ces actifs représente environ 1,2 milliards de barils de réserves prouvées et probables, dont 70% de gaz, ainsi que 2 milliards de barils de ressources long terme de gaz naturel au Mozambique. La production en quote-part était de 96 kbep/j en 2018 et devrait croître à environ 160 kbep/j d'ici 2025", détaille le groupe Total.

« Si elle se réalise, l'acquisition d'Anadarko par Occidental nous offre l'opportunité d'acquérir un portefeuille d'actifs de classe mondiale en Afrique, ce qui renforcerait notre position de leader parmi les sociétés privées internationales sur le continent" a décrit Patrick Pouyanné.

Total souligne en outre que cette acquisition devrait générer "un cash-flow net positif dès 2020 même pour un prix du baril inférieur à 50 dollars le barils de Brent, et plus de 1 milliard de dollars par an de cash-flow net à partir de 2025".

Pour rappel, c'est en mars dernier qu'Occidental Petroleum, l'un des majors américains du secteur pétrolier, avait effectué une offre d'achat de 38 milliards de dollars sur Anadarko, soit 15% de plus que l'offre présentée plus tôt par Chevron, un autre géant pétrolier américain. Et ce lundi 6 mai, le conseil d'administration de Anadarko a indiqué étudier la proposition de Occidental Petroleum, même s'il avait auparavant marqué sa préférence pour celle de Chevron.

Il faut noter que cette transaction entre Occidental et Total devrait être conclue en 2020, sous la condition de la finalisation de l'acquisition de Anadarko par Occidental ainsi qu'à l'approbation des autorités compétentes.

Jean Mermoz Konandi

Publié le 06/05/19 12:03

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.