La référence de l'actualité économique dans l'UEMOA

sikafinance, bourse Côte d'Ivoire

UEMOA : Le déficit budgétaire explose à 6,1% du PIB au 1er semestre 2020

CI0000000600 - ABJC
La BRVM ouvre dans 17h31min

A fin juin 2020, l'exécution budgétaire des Etats membres de l'UEMOA a révélé une détérioration importante du solde budgétaire qui s'est établie à -2 728,6 milliards FCFA (-6,1% du PIB), contre -1 147,7 milliards FCFA (-2,7% du PIB) à fin juin 2019.

Cette grosse contreperformance des finances publiques de l'Union est essentiellement imputable à la pandémie de la Covid-19 qui, tout en limitant significativement la mobilisation des recettes publiques, a accru dans le même temps les dépenses publiques en lien avec les mesures de riposte contre cette pandémie.

Voir aussi - UEMOA : Le déficit budgétaire se creuse à 4,5% du PIB au 1er trimestre 2020, en lien avec la COVID-19

Ainsi, les recettes budgétaires mobilisées par les Etats de l'Union sont ressorties à 6 579,9 milliards FCFA au premier semestre 2020, contre 6 858,5 milliards FCFA à la même période de l'année précédente, soit un repli de 278,6 milliards FCFA (-4,1%) en glissement annuel.

Cette évolution a été principalement induite par la baisse de 5,1% à 5 524,5 milliards FCFA sur la période des recettes fiscales, en ligne avec les répercussions de la pandémie sur la collecte des ressources au niveau des Etats et les dépenses fiscales réalisées pour limiter l'impact économique et social et de la crise sanitaire.

A l'opposé, la forte augmentation de +18,8% à 486,8 milliards FCFA des dons reçus de partenaires techniques et financiers, a attenué la baisse des ressources totales qui n'est plus que de 201,4 milliards FCFA pour un montant mobilisé de 7 066,7 milliards FCFA.

S'agissant des dépenses et prêts nets, une hausse notable de +16,4% à 9 795,4 milliards FCFA a été enregistrée, grâce à l'accroissement conjugué des dépenses courantes (+870,6 milliards FCFA à 6 576,1 milliards FCFA), des dépenses en capital (+357 milliards FCFA à 2 858,8 milliards FCFA) ainsi que des transferts et subventions (+607,4 milliards FCFA à 1 818,4 milliards FCFA).

L'importante progression, en particulier, des transferts et subventions porte notamment l'empreinte des mesures d'assistance sociale adoptées par les gouvernements, matérialisées par les paiements partiels ou totaux des factures d'eau et d'électricité, l'aide alimentaire ainsi que des transferts monétaires en faveur des populations vulnérables.

Soulignons que le déficit budgétaire de l'UEMOA a été financé par le recours au marché financier régional qui a permis aux Etats membres de mobiliser 4 336,1 milliards FCFA à fin juin 2020.

Dr Ange Ponou

Publié le 28/09/20 14:53

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.