UEMOA : L’inflation repart à la hausse à 3,7% en avril 2024

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 10h39min

Alors qu'il est resté stable à 2,9% au cours des mois de février et mars, le taux d'inflation dans l'UEMOA, en rythme annuel, est reparti à la hausse durant le mois d'avril en s'établissant à 3,7%, selon les chiffres officiels de la BCEAO.

Ce renchérissement du niveau général des prix est dû à une accélération de l'inflation des produits alimentaires (+4,9% en avril 2024 contre +3,3% en mars 2024), principale cause d'inflation dans la région, contribuant à hauteur de 2,3 points de pourcentage, avec notamment une augmentation des prix des légumes frais (+13,1% contre +11,3%) et des céréales (+7,6% contre +5%).

La hausse de l'inflation générale a été accentuée par la persistance de l'augmentation des prix des logements (+4,3% contre +3,3% précédemment), le deuxième poste le plus coûteux pour les ménages, avec une contribution de 0,5 point, en raison d'un accroissement des prix des combustibles solides (+13,4% contre +7,9%), notamment du bois et du charbon de bois au Bénin, au Niger, au Mali et au Sénégal.

Par ailleurs, le taux d'inflation sous-jacent, calculé en excluant les prix des produits frais et de l'énergie, s'est établi à 2,5% en mars 2024 contre 2,2% le mois précédent. Ce qui signifie que l'amplification du niveau de l'inflation globale à 3,7% a été essentiellement imprimée par la cherté des produits frais et des produits énergétiques.

L'analyse par pays révèle que le niveau d'inflation du Niger demeure préoccupant, passant de 8,5% en mars 2024 à 11% en avril 2024, une situation qui s'explique notamment par une hausse de 29,8% des prix des céréales locales.

Il est suivi par la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso et le Bénin, avec des taux d'inflation respectifs de 3,8%, 3,7% et 3,1% en avril 2024.

Henri DONGO

La Rédaction

Publié le 11/06/24 12:01

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

mpxuNICirSbRPgjejKUGNaJgV4bX-w8uMGFge1OXt90 False