UMOA-Titres hebdo / Investisseurs séduits : le Togo et la Guinée-Bissau dépassent leurs objectifs

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 11h3min

Le Togo et la Guinée-Bissau ont connu un franc succès lors de leurs émissions de titres publics sur le marché de l'UMOA du 20 au 24 mai 2024. Les investisseurs ont répondu présents, proposant un montant total de 84,37 milliards FCFA, soit plus du double des 42 milliards FCFA recherchés par les deux pays.

  • Le Togo attire les investisseurs avec des maturités diversifiées

Le Togo, lors de sa nième incursion sur le marché ce mois-ci (24 Mai), a levé 38,5 milliards FCFA sur un montant total souscrit de 76,81 milliards FCFA. Les investisseurs ont été attirés par la diversification des maturités proposées, avec des titres à 182 jours (9,8 milliards FCFA), 3 ans (21,9 milliards FCFA) et 5 ans (6,8 milliards FCFA). Les rendements moyens pondérés ont toutefois connu une légère hausse, s'établissant à 6,91%, 7,87% et 7,70% respectivement.

  • Guinée-Bissau : des taux d'intérêt records mais un succès mitigé

Malgré des taux d'intérêt avoisinant les records sur le marché, la Guinée-Bissau a préféré limiter son émission à 7 milliards FCFA, le montant initialement sollicité. Les investisseurs ont souscrit pour un montant total de 7,98 milliards FCFA, mais seulement 3,54 milliards FCFA sur la maturité de 91 jours, 2,7 milliards FCFA sur la maturité de 364 jours et 0,74 milliards FCFA sur celle de 3 ans. Les rendements moyens pondérés ont atteint des niveaux inédits sur sa courbe de taux, à savoir 9,13% et 9,85% pour les maturités de 91 et 364 jours et 9,92% pour la maturité de 3 ans.

  • BCEAO : Opération de rachat partielle et nouvelle émission en attente

La BCEAO a clôturé la semaine avec une opération de rachat de titres publics de la Guinée-Bissau pour un montant de 6 milliards FCFA. Une nouvelle émission de 7 milliards FCFA a également été lancée simultanément.

  • Prochaines émissions : la Côte d'Ivoire et le Mali sur le marché

Sur la semaine du 27 au 31 mai 2024, la Côte d'Ivoire et le Mali prévoient de lever un total de 75 milliards FCFA sur le marché des titres publics.

Mamadou Diao Barry

La Rédaction

Publié le 27/05/24 15:13

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

mpxuNICirSbRPgjejKUGNaJgV4bX-w8uMGFge1OXt90 False