sikafinance, bourse afrique de l'ouest
se connecter
CONNEXION

Afrique subsaharienne : Le déficit commercial devrait se creuser de 72% à 31 milliards $ en 2029

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ferme dans 2h43min

Le déficit commercial en Afrique subsaharienne devrait fortement se creuser de 72,5% au cours de la décennie à venir en passant de 17,8 milliards de dollars en 2019 à 30,7 milliards de dollars en 2019, en raison de l'augmentation rapide des importations de produits alimentaires par rapport aux exportations.

En effet, selon les Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2020-2029, les volumes d'importation des céréales, de la viande, du sucre et des huiles devraient augmenter beaucoup plus rapidement au cours de la prochaine décennie, à l'exception du sucre.

La région n'étant pas autosuffisante en produits agricoles de base, le rapport note que sa dépendance aux importations devrait même s'accentuer sur la période de projection.

Cette dépendance accrue de la région aux importations s'explique par la croissance rapide de la démographie dans la zone, une caractéristique qui est de loin le principal moteur de l'augmentation de la consommation totale des principaux produits alimentaires, plutôt qu'une augmentation du revenu par habitant.

Toutefois, l'instauration en 2019 d'une zone de libre-échange sur le continent africain (ZLECA) devrait notamment contribuer à atténuer ce gap, en entraînant une augmentation des échanges de produits agricoles et alimentaires sur le continent de 20 à 35% ou de 10 à 17 milliards de dollars d'ici 2030, d'après la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique.

" Les gains intra-régionaux devraient être particulièrement importants pour les produits carnés, le lait et les produits laitiers, le sucre, les boissons et le tabac, les fruits et légumes et les noix, ainsi que pour le riz paddy et le riz transformé ".

Dr Ange Ponou

Publié le 29/07/20 18:11

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.