sikafinance, bourse afrique de l'ouest
se connecter
CONNEXION

BRVM/Sonatel : Lancement imminent de l’emprunt obligataire de 100 milliards FCFA

SN0000000019 - SNTS
La BRVM ouvre dans 15h31min

Le groupe Sonatel met la dernière touche à son emprunt obligataire d'un coût de 100 milliards FCFA destiné au renforcement de ses investissements dans les infrastructures.

D'après les informations de Sika Finance, le groupe a, à la suite d'un appel d'offres, sélectionné  Impaxis Securities, une SGI basée à Dakar, au Sénégal, pour conduire l'opération. L'accord du CREMPF, le gendarme du marché financier régional, est en passe d'être obtenu. Le lancement devrait donc normalement se faire " d'ici la fin du mois " a indiqué une source au sein du groupe à Dakar.

Il s'agit de la plus importante émission obligataire jamais lancée par le secteur privé dans la région.

" Le recours au marché financier répond à la volonté de Sonatel de diversifier ses sources de financement ", a tenu à préciser notre interlocuteur.

Voir aussi – Retrouvez toute l'actualité de Sonatel, ses performances financières et l'évolution du cours à la BRVM

Première capitalisation du marché de la BRVM, le groupe Sonatel est le géant des télécoms dans la zone UEMOA avec une présence sur cinq marchés : Sénégal, Guinée, Guinée Bissau, Mali et Sierra Leone. Et dans la perspective de conforter son leadership et sa rentabilité, le mastodonte a choisi d'investir massivement dans de nouveaux relais de croissance au regard de la saturation du marché de la voix. Une stratégie qui passe notamment par l'internet qui offre de nombreuses possibilités de développement, mais aussi par le secteur financier. Il faut en effet noter que le groupe est partie prenante d'Orange Bank Africa, la banque en ligne promue par le groupe français qui attend de faire ses premiers pas dans la zone UEMOA.

Fin 2019, Sonatel a passé le cap de 1 000 milliards FCFA de chiffre d'affaires et généré près de 197 milliards FCFA de bénéfice net.  Au premier trimestre le résultat net s'est établi à 46 milliards FCFA, en repli de 7ù, porté notamment par la data et le mobile money.

Jean Mermoz Konandi

Publié le 09/06/20 21:05

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.