Burkina Faso : L’Etat prend le contrôle total de la Banque commerciale

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 10h8min

La Banque commerciale du Burkina Faso (BCB) passe désormais dans le giron de l'Etat. En effet, les autorités du pays ont annoncé lors du conseil des ministres du 22 mai dernier, la nationalisation de la BCB, créée en 1988, par les Etats burkinabè et libyen avec une parité dans le capital social qui s'élève au total à 17,21 milliards FCFA.

Aboubakar NACANABO, ministre burkinabè en charge de l'Economie et des Finances, a évoqué des difficultés ayant ‘'émaillé le fonctionnement de la banque, à cause du partenaire libyen qui n'a pas apporté le soutien attendu pour sa bonne marche''. ‘'A l'issue d'échanges infructueux avec ce dernier, l'Etat burkinabè a décidé de nationaliser la banque'', a-t-il affirmé.

Le ministre a tenu à rassurer les travailleurs de même que les clients que le fait de sortir le partenaire libyen ne touchera pas la manière dont les ressources et activités seront gérées au sein de la Banque. Mieux, il a soutenu que des efforts seront faits pour permettre de renforcer davantage la Banque, afin de jouer pleinement son rôle dans l'économie du pays.

En ramenant l'intégralité de la banque sous le contrôle de l'État, le gouvernement burkinabè vise la stabilisation et le renforcement de l'institution financière. Il faut souligner que la BCB qui a son siège à Ouagadougou, la capitale burkinabè, s'est spécialisée dans le financement de la campagne de produits agricoles et à la réalisation d'industrie de transformation.

En s'appuyant strictement sur les performances financières de l'établissement, il ressort que cet aspect ne saurait justifier manifestement le différend entre les deux partenaires.
En effet, la banque enregistre des résultats significatifs. Selon les données consultées par Sika Finances, entre 2020 et 2022, le chiffre d'affaires a affiché une bonne progression passant de 10,16 milliards FCFA en 2020 à 14,35 milliards FCFA en 2021, puis à 17,16 milliards FCFA (2022), soit une progression de 68,89% sur la période.

Une évolution qui se ressent au niveau des bénéfices qui ont plus que doublé en 3 ans. De 1,7 milliard en 2020, le résultat net est passé à 3,34 milliards FCFA en 2021, puis à 5,05 milliards FCFA en 2022, soit une croissance de 197%. Toutefois, la banque avait connu une période de turbulence qui avait amené les deux Etats à décaisser 27 milliards FCFA entre 2014 et 2018 pour la renflouer.

Narcisse Angan

Publié le 24/05/24 14:27

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

mpxuNICirSbRPgjejKUGNaJgV4bX-w8uMGFge1OXt90 False