Cameroun : 10 milliards FCFA de la BAD pour améliorer la gestion des finances publiques

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 11h21min

 

Le ministre camerounais de l'Economie (Minepat), Alamine Ousmane Mey, a signé le 6 juin dernier un accord de prêt pour le compte de son pays, avec le Fonds africain de développement (FAD), le guichet de prêt à taux préférentiels du groupe de la Banque africaine de développement (BAD). L'accord porte sur un prêt de 9,545 milliards FCFA de l'institution, mais aussi un don de 674,761 millions de FCFA, soit un financement global de 10,22 milliards FCFA (17,039 millions de dollars).

 Ces fonds serviront à accompagner le Cameroun à mettre en œuvre le projet d'appui à la gouvernance des finances publiques (Pagfip). Il s'agit d'un programme gouvernemental qui s'étale sur 4 ans (2023-2026) et dont l'objectif est de contribuer au renforcement de l'environnement institutionnel et organisationnel de la gestion des finances publiques, à travers la mobilisation accrue des recettes fiscales et la promotion de l'efficacité de la dépense publiques.

"De manière spécifique, il est question d'améliorer la mobilisation et la sécurisation des recettes fiscales, de limiter les risques budgétaires, à travers le contrôle et la maîtrise de l'exécution budgétaire, de systématiser les pratiques en matière d'audits et de vérifications internes et externes, et de lutter contre la corruption et les flux financiers illicites", souligne le Minepat dans un communiqué.

Les principales structures bénéficiaires de ce financement sont les structures d'État en charge de la mobilisation des recettes fiscales, du contrôle des dépenses publiques et de la lutte contre la corruption et les flux financiers illicites.

La plateforme de la société civile engagée dans le suivi et le contrôle de la dépense publique en bénéficiera également. La mise en œuvre d'un tel programme pourrait permettre à l'État camerounais de gagner des points en matière de gestion des finances publiques, lui est très souvent présenté comme un mauvais élève sur le continent.

En 2022, le pays a été classé par l'ONG Transparency International comme l'un des plus corrompus au monde avec un score de 26/100. Rappelons qu'au 1er septembre 2022, le portefeuille actif du Groupe de la BAD  au Cameroun comprenait 25 opérations pour un financement total de 1,99 milliard de dollars US, soit environ 1 193,5 milliards FCFA.

Fernand Ghokeng

La Rédaction

Publié le 19/06/23 11:49

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

qQ4NRwznfG8O1kmXt27cVhdLnh7UuBvnPRtqA58pCPo False