Chute de 46% du bénéfice de Palmci à fin septembre 2023

CI0000000592 - PALC
La BRVM Ouvre dans 10h58min

A l'image du 1er semestre 2023 qui s'est soldé sur une baisse de 44% de son résultat net, Palmci, le leader de la production d'huile de palme brute en Côte d'Ivoire, n'est pas parvenu à retrouver la croissance au terme des 9 premiers mois de l'année. En effet, la filiale du groupe SIFCA a présenté à fin septembre 2023, un bénéfice en contraction de 46% s'établissant à 22,25 milliards FCFA, contre 41,42 milliards FCFA un an plus tôt.

Cette contreperformance est expliquée par la baisse des cours mondiaux de sa production, l'impact de la revalorisation du SMIG en Côte d'Ivoire, ainsi qu'une hausse de prix des intrants agricoles.

Découvrez les actions qui devraient progresser en décembre

Malgré des croissances respectives de 6% et de 2% observées au niveau des productions d'huile de palme brute et d'huile de palmiste par rapport au 3ème trimestre 2022, le chiffre d'affaires est ressorti à 172,8 milliards FCFA, en baisse de 9% en glissement annuel. Ce recul est le résultat des baisses de 3,37% et 44% des prix de l'huile de palme brute et de l'huile de palmiste.

Il est pertinent de noter que les anticipations du marché mondial de l'huile de palme restent bonnes avec une possibilité de revalorisation des prix au vu de la reprise progressive de l'industrie chinoise, dans un contexte post-Covid 19. La Chine étant le 1er débouché mondial d'huile de palme, la reprise effective de son industrie pourrait avoir un impact sur les performances financières futures de Palmci.

Le résultat des activités ordinaires s'est pour sa part déprécié de 45%, passant ainsi de 55,35 milliards FCFA au 3ème trimestre 2022, à 30,21 milliards FCFA pour la même période en 2023, ce qui représente un gap de 25,14 milliards FCFA.

Découvrez l'analyse financière de Palmci

 Voir la publication

Comportement de l'action Palmci à la BRVM

Depuis le début de l'année, l'action Palmci s'inscrit dans une spirale baissière avec une perte de 34,52% à 6 800 FCFA au 1er décembre 2023. Le faible niveau de confiance des investisseurs dans le sillage de l'évolution du secteur agricole de la BRVM.

Pour rappel, cette dégradation de la confiance des investisseurs a débuté aux lendemains de la publication des performances annuelles de la société au titre de l'année 2022, qui étaient en déca des anticipations des investisseurs au vu du niveau de résultat présenté à fin juin 2022. Ces derniers ont dès lors entrepris des prises de profits, faisant régresser progressivement le titre.

Sékou Karamoko

La Rédaction

Publié le 01/12/23 16:16

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

qQ4NRwznfG8O1kmXt27cVhdLnh7UuBvnPRtqA58pCPo False