Fitch attribue à la BICICI ses toutes premières notes de crédit

CI0000000014 - BICC
La BRVM Ouvre dans 9h59min

La Banque Internationale pour le Commerce et l'Industrie de Côte d'Ivoire (BICICI) s'est vue attribuer, le 19 décembre dernier, ses toutes premières notes de crédit à long et court terme respectivement à B+ et B, assorties de perspectives stables. Ces notes attribuées par Fitch Ratings reflètent “la bonne rentabilité, le financement stable et les bonnes liquidités” de l'ex-filiale de BNP Paribas, désormais dans l'escarcelle de l'État ivoirien.

En effet, les indicateurs de la BICICI sont presque tous au vert. Dans le détail, le Produit Net Bancaire (PNB) s'est amélioré de 11,5% au 1er semestre 2023 pour s'établir à 25,81 milliards FCFA, tiré par une augmentation des revenus du portefeuille titres (+70,9%). La bonne dynamique commerciale s'est également fait ressentir au niveau de l'activité de collecte et d'octroi de crédit. En effet, les dépôts de la clientèle se sont améliorés de 19,4% à 784,33 milliards FCFA contre 656,64 milliards FCFA à fin juin 2022. Quant aux crédits à la clientèle, ils ont progressé de 9,2% à 474,56 milliards FCFA. Le résultat net de la banque, lui, est ressorti à 7,23 milliards FCFA, soit une hausse de 18,4% comparativement au 1er semestre 2022.

La BICICI opère exclusivement en Côte d'Ivoire (BB-) et détient des parts de marchés “modérées” de 5% en termes de dépôts et de crédit. Selon Fitch, la croissance de cet établissement est intimement liée à celle de la première économie de l'UEMOA dont le PIB devrait augmenter de 6,6% en 2024, soutenu par une baisse de l'inflation, une augmentation de la production pétrolière et des progrès en matière de transformation locale de cacao et de noix de cajou. “Le plan d'affaires de la Banque prévoit une forte croissance au cours des cinq prochaines années, en ligne avec la croissance rapide de l'économie de Côte d'Ivoire”.

Toutefois, cette exposition au marché ivoirien représente, selon Fitch, un risque pour les investisseurs. Car, la banque qui a son siège à Abidjan ne diversifie pas suffisamment son portefeuille. L'agence américaine explique que l'encours de crédit de la BICICI est concentré sur une catégorie restreinte de clients, notamment les entreprises multinationales et négociants de matières premières. Une concentration qui lui permet d'avoir une bonne maîtrise du coût du risque mais qui “l'expose à un risque d'événement élevé”.

Un risque qui apparaît pour le moment maîtrisé. A la BRVM où la BICICI est cotée, le titre a enregistré de fortes fluctuations de son cours depuis le début de l'année, selon les données du marché consultées par Sika Finance. A la mi-février 2023, la valeur avait atteint son plus bas (5 785 FCFA) avant d'entamer un long trend haussier qui s'est accentué depuis la mi-décembre pour la hisser à ses meilleurs niveaux en deux ans, à près de 7 500 FCFA.

Cédrick JIONGO

La Rédaction

Publié le 27/12/23 17:04

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

pl22Oan1tDDY3Ns5fKU4hc4e8YTbZR1ws4eXraWKg8U False