Huiles végétales, céréales, produits laitiers : ces aliments dont les prix mondiaux chutent

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 10h50min

L'indice FAO des prix des produits alimentaires, qui mesure la variation mensuelle des cours internationaux d'un panier de produits alimentaires de base, a enregistré une baisse significative de 21,38% en mai 2023 par rapport à la même période de l'année précédente. Cette baisse fait suite à une diminution de 20,54% le mois précédent ; soulignant une tendance à la baisse continue des prix des produits alimentaires sur le marché mondial.

Cette tendance à la baisse s'explique principalement par la forte chute des prix des huiles végétales, des céréales et des produits laitiers, partiellement compensée par la hausse des prix du sucre.

Les prix des huiles végétales ont connu la plus forte contraction de 48,21% en mai, en raison de l'abondance de l'offre d'huile de palme en Malaisie et en Indonésie, les principaux pays producteurs et exportateurs. Les prix du soja et du tournesol ont également diminué en raison d'une demande mondiale faible et d'une production record dans plusieurs pays.

De même, les prix des céréales ont enregistré une baisse de 25,24% en raison de l'abondance de l'offre mondiale de blé et de maïs, principalement due à la prolongation de l'Initiative céréalière de la mer Noire. Cependant, les prix du riz ont continué à augmenter en raison de transactions antérieures avec des acheteurs asiatiques et d'une offre réduite dans certains pays exportateurs.

Les prix des produits laitiers ont également baissé de 17,68%, principalement en raison de l'abondance de l'offre en Océanie et en Europe pour le lait écrémé en poudre et le lait entier en poudre. Les prix de la viande ont légèrement reculé de 4% en glissement annuel, malgré une tendance globalement haussière.

En revanche, les prix du sucre ont fortement augmenté de 30% en raison de prévisions de production révisées à la baisse au Brésil, le plus grand producteur et exportateur mondial, ainsi que des conditions météorologiques défavorables affectant la récolte de canne à sucre.

Dans l'ensemble, bien que les prix mondiaux des produits alimentaires aient baissé en mai 2023 après avoir atteint un niveau record en mars 2022, cette baisse est principalement due à une offre abondante et à des perspectives favorables pour plusieurs produits de base. Toutefois, des facteurs de risque subsistent, tels que les conditions météorologiques incertaines, les fluctuations des taux de change et les perturbations liées à la pandémie de la Covid-19.

Dr Ange Ponou

Publié le 08/06/23 17:25

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

pl22Oan1tDDY3Ns5fKU4hc4e8YTbZR1ws4eXraWKg8U False