La Côte d’Ivoire réautorise les exportations de produits alimentaires après une suspension de 38 jours

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 1h23min

Le gouvernement ivoirien a récemment levé la suspension temporaire des exportations de produits clés tels que la banane plantain, le manioc et ses dérivés, ainsi que l'igname. Cette décision a été annoncée dans un communiqué conjoint du ministre du Commerce et de l'Industrie, du ministre d'État, ministre de l'Agriculture et du Développement durable, et du ministre des Finances et du Budget, publié le 22 février 2024.

La suspension initiale avait été mise en place le 15 janvier dernier et devait durer six mois, mais elle a finalement été levée après seulement 38 jours. L'objectif initial était de garantir un approvisionnement adéquat sur les marchés locaux, en prévision de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) qui devait attirer plus de 1,5 million de personnes supplémentaires en Côte d'Ivoire, mettant ainsi une pression accrue sur la disponibilité des produits alimentaires.

Voir aussi - Côte d'Ivoire : Le gouvernement suspend les exportations de riz local et de sucre

Cependant, la levée anticipée de cette mesure soulève des questions sur son efficacité, notamment en raison du constat que les produits ciblés par le gouvernement étaient exportés de manière très marginale. Selon la Banque africaine de développement, la Côte d'Ivoire, bien qu'elle produise annuellement 7 millions de tonnes d'ignames, n'en exporte pratiquement pas. De même, le manioc, produit en quantités allant de 5 à 8 millions de tonnes par an, voit seulement 100 000 tonnes être exportées.

Un autre facteur important qui a influencé cette décision est l'évolution favorable des prix, avec l'inflation qui a atteint son niveau le plus bas en trois ans, soit 3,1% en janvier 2024.

Dr Ange Ponou

Publié le 26/02/24 13:00

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

eY6O_mQqyycQA-Embz5XCfWEFS-SCAGk2aOK0pcJHBA False