sikafinance, bourse afrique de l'ouest
se connecter
CONNEXION

Le groupe MTN réalise 4,5 milliards $ de chiffres d’affaires au premier semestre

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ouvre dans 17h55min

Rob Shuter, le président-directeur général du groupe MTN présent dans 21 pays en Afrique et au Moyen-Orient.

Le groupe de télécom sud-africain MTN a soldé le premier semestre avec un chiffre d'affaires de 80 milliards de rands, soit 4,5 milliards $ (2 529 milliards FCFA), en progression de 9,4% comparé au premier semestre 2019.

L'EBITDA, le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement, est ressorti à 42 milliards de rands, soit 2,38 milliards $ (environ 1 328 milliards FCFA), en hausse de 10,9%, ce qui traduit une bonne performance qui a su tirer son épingle du jeu dans le contexte de la crise de la Covid-19.

" La performance de MTN au premier semestre a confirmé la résilience de notre personnel et de notre modèle commercial alors que nous avons obtenu des résultats solides dans un contexte d'incertitude et de défis socio-macroéconomiques sans précédent ", a commenté Rob Shuter, le président-directeur général du groupe présent dans 21 pays en Afrique et au Moyen-Orient.

Sur les 6 premiers mois de l'année, la firme revendique avoir ajouté 11 millions de nouveaux abonnés à son portefeuille évalué à 262 millions de clients.

Voir aussi - Orange : Un résultat semestriel en repli à 1,02 milliard d'euros

Par ailleurs, le groupe qui a entamé la cession d'une partie de ses actifs non stratégiques, a souligné avoir conclu la vente de ses parts dans des sociétés de tours de télécommunications au Ghana et en Ouganda pour un montant de 8,8 milliards de rands (près de 500 millions $). Il est à relever que début 2019, l'ensemble des actifs à céder était estimé à 15 milliards de rands, soit environ 851 millions $.

Voir aussi - Le groupe MTN va céder ses filiales au Moyen-Orient

En outre, après avoir annoncé son désengagement de ses filiales au Moyen-Orient dans les 3 à 5 prochaines années pour se recentrer sur le marché africain, MTN a indiqué dans un communiqué ce 10 août qu'il ciblait en priorité celle basée en Syrie, avec qui des négociations sont en cours, puis celles du Yémen et d'Afghanistan. Toutefois en ce qui concerne MTN Irancell, sa filiale en Iran dont il détient 49% du capital, le groupe a soutenu qu'il n'y a " pas de plans immédiats " pour la sortie de la société qui compte 51,7 millions de clients.

Jean Mermoz Konandi

Publié le 11/08/20 13:13

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.