sikafinance, bourse afrique de l'ouest
se connecter
CONNEXION

Mali : Le déficit budgétaire se dégrade de plus de 200% à 178 milliards FCFA au 1er semestre 2020

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ouvre dans 9h49min

Au Mali, la pandémie de la Covid-19, conjuguée à un environnement sociopolitique et sécuritaire précaire, a considérablement réduit la marge de manœuvre budgétaire au premier semestre 2020.

En effet, l'exécution budgétaire a fait ressortir un déficit de 178,25 milliards FCFA à fin juin 2020, contre un excédent de 151,61 milliards FCFA à la même période de l'année précédente, soit une détérioration de 217,6% en glissement annuel.

Cette évolution à la forte augmentation de +271,94 milliards FCFA des dépenses publiques pour s'établir à 989,7 milliards FCFA au premier semestre 2020, au moment où les recettes publiques se contractaient de 57,93 milliards FCFA pour retomber à 811,45 milliards FCFA.

L'expansion, en particulier, des dépenses budgétaires au Mali, est principalement imputable au dynamisme des exécutions des dépenses courantes et des dépenses de capital qui ont bondi respectivement de +136,71 milliards FCFA à 665,11 milliards FCFA et de +107,53 milliards FCFA à 255 milliards FCFA.

Ce niveau des dépenses a été notamment atténué par une baisse de 20,98% à 40,57 milliards FCFA des charges financières de la dette.

Concernant le repli des recettes publiques, on note qu'il est intrinsèquement en lien avec la moindre mobilisation des recettes fiscales par les régies financières. Ses ressources se sont en effet établies à 741,7 milliards FCFA à fin juin 2020, contre 820,72 milliards FCFA à fin juin 2019, soit une baisse de 79 milliards FCFA.

Voir aussi - Mali : Un déficit budgétaire de 84 milliards FCFA à fin mars 2020, en dégradation de 205%

Par ailleurs, lorsque l'on prend les charges de trésorerie qui sont essentiellement composées des remboursements des produits des emprunts à court, moyen et long terme, établies à 190,48 milliards FCFA à fin juin 2020, auxquelles on ajoute le déficit budgétaire de 178,25 milliards FCFA ; le besoin de financement du pays atteint 368,73 milliards FCFA sur la période.

Pour financer ces déficits, le Mali a mobilisé des ressources de trésorerie à hauteur de 738 milliards FCFA sur la période, dont 500,64 milliards FCFA via des émissions de titres publics sur le marché financier régional.

Dr Ange Ponou

Publié le 20/11/20 15:06

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.