Oragroup engrange 6,1 milliards FCFA de bénéfice à fin mars

TG0000000249 - ORGT
La BRVM Ferme dans 1h4min

Le groupe bancaire panafricain Oragroup présente ce jeudi à Lomé, son offre  publique de vente de 13 883 006 actions - Togo First

Le contexte d'incertitude de l'économie mondiale occasionné par le conflit en Europe n'a guère affecté les fondamentaux du Groupe bancaire Oragroup durant ce premier trimestre de l'année. Le Groupe termine ainsi le premier quartier 2022 avec de bonnes progressions au niveau de ses soldes, en droite ligne avec son bénéfice de 2021 qui a bondit de 110% à 19,8 milliards FCFA.

D'abord, la banque a augmenté les crédits à la clientèle de 4% pendant les trois premiers mois de l'année à 2 687 milliards FCFA, de même que les dépôts de la clientèle qui ont haussé de 4% à 2 026 milliards FCFA, contre 1 946 milliards FCFA en début d'année. Cette forte activité a permis à la banque de réaliser un PNB de 52,8 milliards FCFA, soit une progression de 21% comparativement à un an plutôt.

Cet exploit au niveau du PNB a occasionné l'amélioration du coefficient d'exploitation qui passe de 66,8% au premier trimestre 2021 à 65,6% de la même période en 2022.

Voir aussi - BRVM : De nouveaux repreneurs à la porte d'Oragroup

Notons également qu'une croissance modérée des charges générales d'exploitation et du coût du risque de l'ordre de 13% comparée à l'évolution de la marge brute de 15% entre les deux périodes entraîne le résultat avant impôt à 7,9 milliards FCFA, un montant en progression de 109% comparativement au premier trimestre 2021.

En définitive, le groupe bancaire clôt le premier trimestre 2022 avec un bond de 129% de son bénéfice à 6,1 milliards FCFA, contre 2,7 milliards à fin mars 2021.

Voir la publication

 

Comportement de l'action

Après avoir connu une évolution stable avec une légère hausse de 0,96% pour s'établir à 4 190 FCFA à fin décembre 2021, l'action entame l'année 2022 avec une progression mitigée la conduisant à une perte de 8,23% à 3 845 FCFA.

Ces fluctuations du cours s'expliquent par l'annonce du management de ne pas distribuer de dividende pour le 2e exercice consécutif et par l'intention de cession du Groupe. Cette situation entraîne d'importantes transactions sur la valeur à raison de 1,04 milliard FCFA sur les 4 premiers mois de l'année.

Sékou KARAMOKO

La Rédaction

Publié le 19/05/22 10:27

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

nHZF_3KO4_9mWV8QlTe4E_lB3DujZYigWqBolXocJz0 False