Sénégal : L’économie fortement menacée par une tension politique et des incertitudes

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 18h49min

Au Sénégal, le report de la présidentielle au 15 décembre prochain expose le pays à des incertitudes multiformes. Cette décision du président de la République Macky Sall a été suivie d'une vague de manifestations et de contestations. Une situation qui risque d'impacter une économie déjà éprouvée par la crise ukrainienne et la Covid-19. 

Cette tension commence à affecter l'économie du pays selon le ministre de l'Économie, du Plan et de la Coopération, Doudou Kâ, car d'après lui, les projets d'investissements du mois de février sont reportés.  " Sans stabilité les investisseurs ne viendront pas. Les projets d'investissement qui étaient prévus pour février ont été reportés. Ce qui implique une perte de croissance. Je viens du Japon et les investisseurs nous disent que notre plus importante richesse, ce n'est ni le pétrole ni le gaz mais notre stabilité et notre pays ", a souligné Doudou Ka.

L'autre effet de cette crise pré-électorale pourrait être selon lui, une baisse de la croissance et l'augmentation du risque pays. A l'en croire, les prochaines négociations s'annoncent ardues car le risque pays, risque d'être élevé. Ce qui va impliquer des taux d'intérêt. Sur le long terme, la grande conséquence pourrait être la révision de la croissance de 8,5% prévue en 2024.

Le tourisme risque d'être fortement impacté

Sans paix, il ne peut y avoir du tourisme. La tension politique et sociale risque d'affecter ce secteur qui représente entre 7% et 8% du PIB. " Des touristes qui devaient venir au Sénégal ont aussi annulé leurs réservations ", confirme le ministre de l'Économie du Plan et de la Coopération, Doudou Kâ.

Voir aussi - Sénégal : Le tourisme religieux, une bonne option de relance

Du côté du patronat du secteur touristique, c'est également l'inquiétude. Selon Pape Bérenger Ngom, la situation politique et sociale tendue au Sénégal, en raison du report de l'élection présidentielle, peut entraîner des conséquences néfastes sur le secteur touristique. En effet, estime le président de l'association des professionnels de l'hôtellerie et de la restauration du Sénégal, une telle instabilité peut dissuader les touristes de visiter le pays, ce qui pourrait entraîner une baisse du nombre de visiteurs et donc une diminution des revenus pour les hôtels et autres acteurs du secteur.

Les alertes du secteur privé

A chaque manifestation, des commerces, des stations-services et des banques sont saccagés. Ainsi le secteur privé paie un lourd tribut. Dans une note en date du 13 février 2024, les organisations du secteur privé expriment leurs vives inquiétudes, au regard des différends politiques de l'élection présidentielle 2024 engendrant des tensions politiques, parlementaires, judiciaires et sociales.

Elles rappellent que les entreprises sont très fortement éprouvées par tout évènement tragique et violent issu des tensions politiques. " Nous ne voulons pas de cette violence qui paralyse notre économie par des actes de vandalisme, de destruction de biens privés et de coupure d'internet. Nous avons déjà eu à alerter sur les conséquences désastreuses de tels actes ", souligne les organisations du secteur privé.

Ainsi, elles appellent à veiller à la bonne santé des entreprises par une administration publique de proximité et à l'écoute des entreprises avant, pendant et après toute élection, ainsi que par le paiement de la dette intérieure.

Mouhamadou Dieng

Publié le 14/02/24 10:48

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

6Wfh4jBM6Kn3EFUrZujC8iX4loLVJ94-h00LnRwFV14 False