Sénégal : Le tourisme religieux, une bonne option de relance

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 11h2min

Le Sénégal à l'instar de plusieurs pays a souffert de la pandémie du Covid-19. L'un des secteurs les plus affectés a été celui du tourisme, avec la perte de 80% à 90% du chiffre d'affaires pour les réceptifs hôteliers. Aujourd'hui la reprise est amorcée avec une promotion du tourisme domestique tirée par des zones à fort potentiel telles que Saly, Gorée et les îles du Saloum.

Dans cette ambition de redynamiser le secteur, le tourisme religieux constitue une bonne option. C'est en bonne place dans la stratégie de promotion de l'Agence sénégalaise de promotion touristique (ASPT), organisme sous la tutelle du ministère du Tourisme et des Loisirs. Il mise dans ce cadre sur l'attractivité des foyers religieux. " Nous avons engagé des échanges avec les différentes communautés religieuses pour voir comment accompagner le développement du tourisme religieux ", souligne Pape Mahawa Diouf, directeur général de l'ASPT.

Le Magal de Touba, un événement qui mobilise près de 6 millions de visiteurs

Le Magal de Touba est l'un des événements religieux phares du Sénégal. Il commémore le départ d'exil du fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba. L'événement constitue un atout pour le tourisme. Des fidèles viennent de l'intérieur du pays, de l'Europe, des États et d'autres pays africains. C'est également l'évènement tant pour des milliers de Sénégalais de la Diaspora.

Célébré le 15 septembre dernier, le Magal a mobilisé en 2023, près de 6 millions de fidèles, selon une étude menée par l'économiste et statisticien Moubarak Lô, directeur du Bureau de prospective économique, rattaché à la Primature. Selon les résultats de l'enquête, exactement 5 875 536 de personnes ont assisté au Magal 2023. Le chiffre a ainsi doublé entre 2011 et 2023, passant de 2,5 millions de personnes à près de 6 millions de fidèles.

Un événement qui a boosté des secteurs tels que le transport, car 201 000 véhicules ont assuré les déplacements. Ces trois dernières années l'impact économique de cet événement est estimé à 250 milliards FCFA (381 millions d'euros) par an selon le comité d'organisation.

Le Maouloud, l'autre atout du tourisme religieux

Au Sénégal, le Maouloud, commémorant la naissance du prophète Mohamed a été célébré dans plusieurs cités religieuses, ce 27 septembre 2023. Cependant les grandes affluences sont notées à Medina Baye (dans la région de Kaolack) et Tivaouane (dans la région de Thiès), fiefs respectifs d'Elhadji Ibrahima Niasse dit Baye et Seydi Elhadji Malick Sy, deux figures marquantes de la Tidianya.

Medina Baye accueille chaque année des millions de fidèles venant des autres régions, mais également du Ghana, du Mali et du Nigeria. Cette année, le tourisme en a réellement profité selon l'un des directeurs des réceptifs hôteliers de Kaolack, cité par l'Agence de presse Sénégal.

" Il y a un impact très positif depuis quelques jours, en cette période du Mawlid. Il y a une forte affluence des étrangers. À notre niveau, on affiche plein, et ce sera ainsi durant une semaine. Il y a un impact positif. Tous les sites d'hébergement sont au complet. L'impact se ressent sur l'économie de la ville de Kaolack, avec des activités génératrices de revenus ", a dit Alioune Fall.

A l'instar de Medina Baye (Kaolack), la ville sainte de Tivaouane où le Maouloud est célébré par la grande figure de la Tidianya, Seydi Elhadji Malick Sy. Chaque année, environ 4 millions de fidèles participent à l'événement.

Mouhamadou Dieng

Publié le 28/09/23 11:37

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

CvuA_imzJdwvbWiZrsVY_U3RdbJ7PKnHywlO05ozwDU False