Cameroun : À 7,4% en 2023, l’inflation se maintient à un niveau historiquement élevé

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 19h1min

Le taux d'inflation au Cameroun a augmenté de 7,4% en 2023, en glissement annuel, contre 6,3% en 2022 selon les données de l'Institut national de la statistique (INS). Le niveau des prix dans le pays demeure élevé en comparaison avec l'histoire économique récente, caractérisée par un taux d'inflation annuel moyen de 2,4% sur la période allant de 1996 à 2021. “C'est la troisième fois en 29 ans que le Cameroun connaît un taux d'inflation aussi élevé après respectivement 32,5% et 9% en 1994 et 1995 à la suite de la dévaluation de 50% du Franc CFA intervenue le 11 janvier 1994”, précise l'INS.

Cette flambée inflationniste enregistrée en 2023 est principalement attribuable à la forte augmentation des prix des produits alimentaires et du transport, qui représentent environ 44% des dépenses de consommation des ménages camerounais. De manière détaillée, les produits alimentaires ont enregistré une progression de 11,1% sur l'année, due en grande partie au renchérissement des prix des légumes, pains et céréales, fruits, ainsi que des poissons et fruits de mer. Quant aux prix du transport, ils ont progressé de 15% liée à l'augmentation du prix du carburant à la pompe, observée le 1er février 2023.

L'inflation sous-jacente, calculée en excluant les produits à prix plus volatils afin de mettre en lumière les tendances inflationnistes fondamentales, s'est renforcée, atteignant +6%, après +5,6 % en 2022.

En guise de projections, l'INS s'attend à ce que la courbe de l'inflation en 2024 se situe aux alentours de 7% en 2024, soit très largement au-dessus du seuil de 3% fixé dans la CEMAC. Une prévision qui est adossée à la hausse de 15% des prix du carburant à la pompe décidée par les autorités le 2 février dernier. Ainsi, le litre d'essence (Super) est passé de 730 FCFA à 840 FCFA (environ 1,4 dollars), tandis que le gasoil passe de 720 FCFA à 828 FCFA (1,3 dollars). Selon INS, cette augmentation aura une répercussion directe sur les autres prix, notamment ceux du transport, des produits vivriers et des produits manufacturiers.

La Rédaction

Publié le 14/02/24 12:52

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

6Wfh4jBM6Kn3EFUrZujC8iX4loLVJ94-h00LnRwFV14 False