Côte d’Ivoire : Prosper Cashew, une initiative pour booster la transformation de la noix de cajou

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ferme dans 1h29min

Leader mondial de la production de la noix de cajou avec un volume d'un million de tonnes en 2020, la Côte d'Ivoire reste encore confrontée à la problématique de la transformation de cette matière première. Seulement 10% du volume national est transformé, ce qui fait que le pays peine à capter 80% de la valeur de l'ensemble de la chaîne de la filière.

Pour répondre à cette problématique, TecknoServe, l'un des leaders dans la mobilisation des ressources du secteur privé, a lancé ce 10 février l'initiative "Prosper Cashew" dans la capitale Abidjanaise, en présence de plusieurs personnalités et opérateurs du secteur .

Financée par l'USDA, le département américain de l'agriculture, cette initiative prévue s'étendre sur 5 ans dans trois pays d'Afrique de l'Ouest, la Côte d'Ivoire, le Ghana et le Nigéria, "agira comme un catalyseur pour le secteur de la noix de cajou en facilitant l'accès aux fonds de roulement et aux marchés internationaux", indique TecknoServe.

Plus précisément, il s'agira d'améliorer la capacité de transformation de la noix de cajou dans ces trois pays d'Afrique de l'Ouest pour atteindre 15% du volume de production total dans la région.

Richard BELL, ambassadeur des Etats-Unis en Côte d'Ivoire

"Avec Prosper Cashew, l'USDA investira 27,5 millions de dollars au cours des 5 prochaines années. Le projet fournira une assistante technique adaptée et de haute qualité en mettant en œuvre des mécanismes de financement innovants et en mettant en relation des investisseurs du monde entier avec des entreprises ouest-africaines de transformation de noix de cajou", a déclaré Richard BELL, ambassadeur des Etats-Unis en Côte d'Ivoire.

KOBENAN Kouassi Adjoumani, ministre de l'Agriculture et du Développement rural

"La filière cajou demeure très importante pour la Côte d'Ivoire. Deuxième produit agricole le plus exporté, il contribue à lui seul entre 8% et 9% du PIB. Toutefois, il est déplorable que sur les 1 million de tonnes produits, soit 20% de l'offre mondiale, nous ne transformons que 10%. Le projet Prosper Cashew contribuera à l'essor de la filière en permettant de faciliter la mise en œuvre des opportunités à forte valeur ajoutée qui profiteront à la fois aux agriculteurs et aux transformateurs de produire des cajous traçables, durable et des produits certifiés", a pour sa part ajouté KOBENAN Kouassi Adjoumani, ministre de l'Agriculture et du Développement rural.

Sur les 5 ans, le projet améliorera les capacités de 23 transformateurs, mobilisera 61 millions de dollars d'investissement afin d'octroyer des fonds de roulement à ces derniers. Il devrait en outre créer plus de 4 500 nouveaux emplois et bénéficier indirectement à plus de 185 000 personnes en Afrique occidentale.

Rappelons que la Côte d'Ivoire ambitionne d'augmenter sa capacité de transformation locale à 50% d'ici 2025 et tripler la production de noix de cajou brute dans les années à venir. Dans ce contexte, le pays a annoncé la création de quatre zones agro-industrielles, à Korhogo, Séguéla, Bondoukou et Yamoussoukro, d'une capacité de 20 000 tonnes de noix de cajou chacune. Un centre de valorisation des coques implanté à Yamoussoukro a également été annoncé afin de traiter tous les déchets issus de la transformations des noix de cajou.

Olivia Yao

Publié le 12/02/22 17:35

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

wyizH7oJTcwZT5t4sttC5FI_8AeHvVKnP3OuziKefQg False