La référence de l'actualité économique dans l'UEMOA

sikafinance, bourse Côte d'Ivoire

Covid-19 : La BAD a fourni un appui budgétaire de 3,6 milliards $ aux Etats africains en 2020

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ouvre dans 9h19min

L'appui budgétaire apporté par la Banque africaine de développement (BAD) aux pays africains s'est établi à 3,6 milliards de dollars en 2020, soit près de 2 103 milliards FCFA, a révélé l'édition 2021 de la Revue annuelle sur l'efficacité du développement de l'institution publiée ce 23 novembre 2021.

Cet appui qui est intervenu dans un contexte particulier caractérisé par la propagation de la pandémie de la Covid-19, a été une véritable bouée de sauvetage pour la plupart des Etats africains confrontés à un accroissement sans précédent de leurs déficits budgétaires ainsi qu'à une forte augmentation de leur dette.

Ces fonds ont été affectés à des secteurs essentiels tels que la santé, la protection sociale et l'assistance économique, ce qui a permis de venir en aide à 12,3 millions de ménages vulnérables dans 31 pays du continent.

"En Côte d'Ivoire, au Ghana et au Sénégal, par exemple, la Banque a contribué à subventionner les factures d'eau et d'électricité des ménages vulnérables", note le rapport.

En outre, grâce au financement de la BAD, 260 000 personnes ont pu être raccorder au réseau électrique sur le continent, tandis que 8,3 millions de personnes ont bénéficié de nouveaux services améliorés en fourniture d'eau et d'assainissement.

Dans la même veine, 9,2 millions d'Africains ont également eu accès à de meilleurs services de transport quand 16,4 millions de personnes bénéficiaient de rendements améliorés dans l'agriculture.

Par ailleurs, 11 millions d'agriculteurs dans 28 pays en Afrique ont bénéficié du soutien de la BAD en faveur de la sécurité alimentaire et du développement agricole grâce au programme "Technologies pour la transformation de l'agriculture africaine" (TAAT), ce qui a permis de réduire les importations alimentaires de 814 millions de dollars sur le continent.

Alors que les effets négatifs de la Covid-19 commencent à s'amenuiser, la priorité de la BAD pour 2022 consistera à aider les pays africains à identifier les mesures politiques et les investissements adéquats pour parvenir à une croissance économique inclusive et durable.

A ce propos, le rapport recommande une plus grande ouverture aux investissements directs étrangers et une plus grande libéralisation des échanges pour une meilleure participation de l'Afrique aux chaînes de valeur mondiales.

La BAD a enfin identifié le secteur pharmaceutique comme étant l'un des plus prometteurs dans la mesure où le continent importe la majeure partie des produits issus de ce secteur.

Dr Ange Ponou

Publié le 24/11/21 10:32

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.