Dabali Xpress mobilise 1 milliard FCFA pour accélérer son expansion sur le marché ivoirien

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 18h8min

Le 4ème restaurant Dabali Xpress à Abidjan Zone 4.

Le fastfood ivoirien Dabali Xpress va poursuivre sa fulgurante expansion sur le marché ivoirien grâce à une levée d'un milliard FCFA, soit 1,52 million d'euros, mobilisée auprès de son nouveau partenaire, la Compagnie des Investisseurs Africains (CIA). Une enveloppe destinée à tripler le nombre de ses restaurants sur les trois prochaines années. 

Le concept de servir des plats africains authentiques sur le modèle des fast-foods américain fait fureur à Abidjan. Lancé en septembre 2021, Dabali Xpress a réussi le pari de séduire les palais de toutes les classes en quête de changement, las d'être contraint de faire l'impasse sur les conditions d'hygiène pour s'offrir, à prix abordable, un bon plat local, au coin de la rue. L'enseigne a en effet eu la belle inspiration de créer des restaurants modernes proposant des plats populaires à des prix accessibles au citoyen lambda. 

Deux ans après, le succès ne se dément pas : après 5 restaurants à Abidjan, Dabali Xpress vient d'ouvrir, courant fin décembre 2023, un sixième hors d'Abidjan, à Bouaké, la seconde plus grande ville du pays. Et un septième restaurant va ouvrir à la veille de la CAN que le pays accueille, dans l'enceinte de l'aéroport international d'Abidjan, un hub régional. 

Un milliard pour renforcer le capital 

Dans les faits, Bouaké est le deuxième restaurant ouvert en franchise, après un précédent, celui de Cocody Palm Club fin novembre, réalisé avec un même partenaire : la CIA via son fonds d'investissement CIA Capital Invest. 

Jean Yves Bragbo, fondateur et directeur général de la CIA, et le couple Olivia et Daniel Aggré, promoteur de Dabali Xpress.

Ces deux franchises ouvertes en l'espace d'un mois, fruits de deux années de négociations entre le couple de fondateurs Olivia et Daniel Aggré, viennent traduire une relation d'affaires étroite qui a franchi un nouveau cap. En effet, la CIA a rejoint officiellement, depuis ce 2 janvier le capital de la marque de fast food en vue d'accompagner son développement sur le marché ivoirien. Une évolution pour laquelle son fonds consent un investissement global d'un milliard FCFA, en tenant compte des deux franchises.  

" Nous sommes fière d'être parvenus à cet accord. Cette levée de fonds qui nous a permis de financer le 5ème restaurant (Cocody Palm Club, ndlr), et aussi celui de Bouaké, va nous permettre bientôt d'ouvrir le restaurant de l'aéroport international ", se félicite Olivia Aggré. 

Après avoir lancé les deux premiers restaurants, les promoteurs qui a avaient obtenu par la suite un financement de 300 millions FCFA pour les 3ème et 4ème restaurants, font ainsi le choix du capital-investissement comme nouveau levier de croissance. L'objectif poursuivi est de passer rapidement à l'échelle pour atteindre " un maximum de 20 restaurants en Côte d'Ivoire dans les 3 années à venir ", projette Olivia Aggré. Une perspective qui verra de Dabali Xpress la plus grande chaîne de restaurant dans le pays, confortant sa réputation de champion local de la restauration. 

" C'est vraiment un sentiment de joie de voir que des Africains se mettent ensemble pour construire et développer une enseigne, une marque locale. Depuis le premier restaurant, la CIA a été constant, quant à leur objectif d'abord de prendre des franchises, mais ensuite de rentrer dans le capital, explique Daniel Aggré. 

" Les discussions ont mis deux ans à aboutir parce que nous avons voulu d'abord maitriser notre business model avant d'ouvrir le capital ; chose aujourd'hui faite, souligne-t-il. Nous avons eu plusieurs propositions et non des moindres, mais nous avons opté pour la CIA, parce que nous épousons leur esprit d'aider à développer des enseignes africaines fortes. Grâce à ce financement, nous allons non seulement ouvrir de nouveaux restaurants dans tout Abidjan, et à l'intérieur du pays, mais aussi développer des logiciels de gestion pour maitriser notre chaîne d'approvisionnement et notre comptabilité ".  

Faire émerger des champions africains 

Pour la CIA qui regroupe des investisseurs de la diaspora africaine, l'objectif visé est d'apporter une réponse concrète à la problématique de financement qui compromet trop souvent le développement des marques africaines à fort potentiel. Son fonds, CIA CAPITAL INVEST SA doté d'un capital initial de 100 millions FCFA qui sera porté à 2 milliards FCFA d'ici fin 2024, est le premier fonds d'investissement dédié au capital-investissement en Afrique et dont le tour de table est à 100% africains. Il est constitué d'un pool d'une centaine d'investisseurs de la diaspora africaine résidant en Europe, en Amérique, en Asie et sur le continent africain. 

" Nous avons cette forte conviction qu'il faut que les Africains, singulièrement ceux de la diaspora, s'impliquent activement dans le développement de notre cher continent, au-delà des discours. Cela passe, en ce qui nous concerne, par la mobilisation de l'épargne de nos membres pour le réinvestir dans des projets porteurs partout en Afrique " met en avant Jean Yves Bragbo, fondateur et directeur général de la CIA.

" Nous estimons, ajoute-t-il, que l'investissement en fonds propres est le moteur du développement des PME-PMI en Afrique et de l'éclosion des champions nationaux et régionaux. C'est tout le sens de nos fonds qui cible des investissements en capital et quasi-fonds propres dans des projets à fort potentiel dans divers secteurs. Et Dabali Xpress dont nous suivons l'évolution depuis sa création est une nouvelle illustration de notre engagement aux côtés des entrepreneurs du continent ".   

CIA CAPITAL INVEST engage ses fonds avec des tickets d'entrée allant de 20 millions FCFA à 1 milliard FCFA.

Jean Mermoz Konandi

Publié le 05/01/24 16:01

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

6Wfh4jBM6Kn3EFUrZujC8iX4loLVJ94-h00LnRwFV14 False