sikafinance, bourse afrique de l'ouest
se connecter
CONNEXION

L’assureur camerounais ACTIVA s’installe en Côte d’Ivoire

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ferme dans 3h48min

L’assureur ACTIVA fait son entrée en Côte d’Ivoire. La compagnie camerounaise ACTIVA s’introduit sur le concurrentiel marché ivoirien, leader de la zone CIMA, qui compte 33 sociétés d’assurance, dont 22 sur le segment non vie.

D’après des documents officiels consultés par Sika Finance, la filiale ivoirienne, déjà constituée, est dotée d’un capital de 5 milliards FCFA conformément à la nouvelle exigence règlementaire de la CIMA. Elle sera dirigée par Baba Diarassouba, diplômé de l’Institut d’Assurances de Yaoundé, qui a notamment conduit la liquidation d’Ogar Assurances Côte d’Ivoire.

Le PDG du groupe, Richard Lowe, va assurer la présidence du conseil d’administration de la filiale ivoirienne qui va exercer sur le segment non vie.

Avec moins de 2% de sa population ayant accès aux produits d’assurances, comme ailleurs sur le continent, le marché ivoirien attire depuis quelques années les appétits de groupes africains. Ces trois dernières années, les marocains Wafa Assurances et Atlanta Assurances, le tunisien Comar Assurances, le béninois L’Africaines d’assurances notamment ont fait leur apparition sur ce marché.

Voir aussi - Le groupe SUNU finalise l’acquisition de filiales africaines d’Allianz

Fin 2018, les assureurs ont globalement réalisé en Côte d’Ivoire un chiffre d’affaires de 360,1 milliards FCFA, en progression annuelle de 9%, et réglé 183 milliards FCFA d’indemnités.

Voir aussi - Côte d’Ivoire : 183 milliards FCFA d’indemnités réglées par les compagnies d’assurances en 2018

Le groupe ACTIVA qui a célébré ses 20 ans d’activité l’année dernière est, outre le Cameroun, déjà présent au Ghana, au Libéria, en Sierra Leone et en Guinée. Et il a lancé récemment sa filiale en RD Congo.

Il faut noter que le groupe compte à son capital des institutions comme la SFI et Proparco.

Jean-Mermoz KONANDI

Publié le 14/05/19 08:50

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.