Le Cameroun enregistre de nouveaux retards de paiement sur sa dette extérieure

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 0h18min



Selon un rapport du FMI publié le 20 février dernier, le Cameroun aurait accumulé, entre août et septembre 2023, des retards de paiement allant jusqu'à cinq jours sur sa dette due à la Banque européenne d'investissement (BEI). Des retards dus à des “erreurs techniques” qui sont considérés comme “mineure et temporaire” mais reflètent, selon le fonds, des faiblesses du pays en matière de “gestion de la trésorerie”.

Ces événements n'auront pas d'incidence sur la suite du programme car le Fonds a décidé d'appliquer un délai de 30 jours après la date d'échéance avant de considérer les paiements retardés comme des arriérés externes. “Nous ne considérons pas ces retards de paiement de la dette comme des cas de défaillance sur lesquels portent nos notations d'émetteur, car ils concernaient un créancier multilatéral et non des créanciers privés” a réagit Moody's dans un communiqué publié ce 26 février.

Voir aussi : Moody's abaisse la note du Cameroun à Caa1 après un retard de paiement sur sa dette étrangère

L'agence américaine estime toutefois que les paiements manqués sont symptomatiques des tensions de trésorerie auxquelles fait face le gouvernement actuellement. Tensions exacerbées par des facteurs extérieurs et intérieurs à savoir l'augmentation des dépenses de sécurité pour faire face à la situation dans les régions anglophones et dans l'Extrême-Nord du pays, la volatilité des recettes pétrolières, le niveau encore élevé des subventions aux carburants ; le tout dans un contexte de durcissement des conditions financières mondiales. Toutefois, une croissance régulière du PIB (4,5% en 2024 contre 3,9% en 2023) devrait soutenir des perspectives budgétaires stables.

“Alors que les autorités reçoivent une assistance technique du FMI pour améliorer la capacité de suivi de la dette, nous nous attendons à ce que les conditions financières mondiales et nationales toujours tendues (...) continuent de limiter la liquidité du gouvernement”, projette l'agence américaine.

Voir aussi : Après Moody's, S&P enfonce le clou au Cameroun et classe le pays en défaut sélectif

Rappelons que dans le cadre de la précédente revue, le FMI avait fait état de plusieurs retards de paiement envers des créanciers extérieurs dont Deutsche Bank Espagne. Cette annonce avait conduit Moody's à déclasser la note du pays de B2 (Stable) à Caa1 (Stable). Plus sévère, S&P avait considéré cet incident comme un défaut de paiement, abaissant la note du Cameroun de B- à SD (défaut sélectif) avant de la rehausser deux jours plus tard à CCC+.

Cédrick Jiongo

La Rédaction

Publié le 26/02/24 14:48

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

eY6O_mQqyycQA-Embz5XCfWEFS-SCAGk2aOK0pcJHBA False