La référence de l'actualité économique dans l'UEMOA

sikafinance, bourse Côte d'Ivoire

Le Sénégal en voie de bénéficier d’un financement de 350 milliards FCFA du FMI

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ouvre dans 12h59min

L'Etat sénégalais et le fonds monétaire international (FMI) ont conclu ce 29 avril 2021 un accord de financement sur 18 mois au titre combiné de la facilité de crédit de confirmation (FCC) et du mécanisme d'accord de confirmation à l'issue d'une mission virtuelle effectuée du 6 au 27 avril 2021 par les services du FMI dans le pays.

Cet accord qui devrait déboucher sur un décaissement de 350 milliards FCFA en faveur du pays, correspondant à l'émission de 453 millions de DTS par le FMI, "contribuera à soutenir la riposte des autorités face à la crise sanitaire et à promouvoir la relance de l'économie. Il s'appuiera sur les objectifs de réforme du programme ICPE (Instrument de coordination de la politique économique) en cours et sera exécuté parallèlement à ce dernier", a déclaré Mme Corinne Deléchat, chef d'équipe du FMI.

L'approbation de cet important financement par le conseil d'administration du FMI devrait intervenir d'ici début juin 2021.

En effet, la pandémie de la Covid-19 constitue le choc le plus violent subi par l'économie du Sénégal au cours des dernières années. Elle a eu pour conséquence un ralentissement inédit de l'activité économique du pays, matérialisé par un taux de croissance du PIB qui est passé de +4,4% en 2019 à seulement +1,5% en 2020, selon le FMI.

"Une production agricole exceptionnelle et un secteur secondaire résilient ont contribué à éviter une récession, mais les secteurs des hôtels-restaurants, du tourisme et du transport ont subi une forte contraction", indique le communiqué de l'institution.

Quant à l'exécution budgétaire, elle a abouti un important déficit de 6,4% du PIB en 2020, contre une projection attendue de 5,4% du PIB en 2021.

En outre, le FMI a révisé à la baisse la croissance économique attendue cette année dans le pays en l'estimant désormais à +3,7% contre une prévision initiale de +5,2%, en raison de la résurgence de la Covid-19 dans le pays ainsi que la hausse des cours des produits de base.

Dr Ange Ponou

Publié le 30/04/21 08:30

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.