La référence de l'actualité économique dans l'UEMOA

sikafinance, bourse Côte d'Ivoire

Le Togolais Badanam Patoki prend la présidence du CREPMF

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ouvre dans 6h24min

Badanam Patoki

   Badanam Patoki, nouveau président du CREPMF

De nationalité togolaise, Badanam Patoki a été nommé président du Conseil régional de l'épargne publique et des marchés financiers (CREPMF) en remplacement du Sénégalais Mamadou Ndiaye qui a fini son unique mandat de trois ans.

La nomination de Patoki a été entérinée ce jeudi 29 avril en marge d'une session extraordinaire du Conseil des ministres de l'Union économique et monétaire ouest africain, tenue en mode virtuel.

Economiste de formation,  Badanam Patoki a eu à servir à la BCEAO en tant que directeur avant d'intégrer 2 ans plus tard, en 2018, le gouvernement togolais en qualité de Secrétaire général du ministère de l'Economie et des Finances.

L'on apprend en outre que le Nigérien, Mamadou Diop a été nommé Vice-gouverneur de la BCEAO. Il remplace à ce poste le Sénégalais Abdoulaye Diop qui fut ancien ministre des Finances et du Budget sous le président Abdoulaye Wade.

 

Mamadou Diop, nouveau Vice-gouverneur de la BCEAO 

Ces deux nominations ont été prises en application des orientations de la Conférence des Chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union économique et monétaire ouest africains qui, lors de leur 22ème session ordinaires, tenue le 25 mars 2021, déclarait avoir pris acte de la fin du mandat du Président du Conseil Régional de l'Epargne Public et des Marchés Financiers Mamadou Ndiaye. Les dirigeants de la zone communautaire avaient salué les résultats obtenus par le président sortant notamment dans la contribution du Marché Financier Régional au financement des économies.

Le nouveau président du CREPMF et le Vice-gouverneur de la BCEAO prendront fonction à partir du 1er mai 2021 pour des mandats respectifs de 3 ans et de 5 ans.

Ibrahim WANE, Dakar

La Rédaction

Publié le 30/04/21 07:46

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.