Niger : La Chine avance ses pions, en dépit de la vague de protestation internationale

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 6h11min

Le coup d'État militaire qui a renversé le président élu Mohamed Bazoum au Niger en juillet 2023 a provoqué des tensions diplomatiques entre le pays et la France. Des milliers de manifestants se sont rassemblés devant l'ambassade de France pour protester contre l'ingérence française dans les affaires intérieures du Niger, tandis que le régime militaire a récemment donné 48 heures à l'ambassadeur de France pour quitter le pays.

Paris, qui milite pour une réinstallation de l'ex-président Bazoum au pouvoir, est soutenue par l'Union européenne dans cette crise. Les États-Unis, cependant, restent assez flous sur leur position. Ils ont condamné le coup d'État, mais plaident pour une solution diplomatique. L'Oncle Sam a beaucoup investi au Niger et ne veut pas que le pays tombe aux mains des jihadistes ou des Russes. Les Américains suivent donc attentivement la situation, mais leur position reste incertaine.

Pendant ce temps, le Niger semble se rapprocher de la Chine. Une rencontre, le samedi 2 août, entre l'ambassadeur de Chine au Niger, Jiang Feng, et le ministre en charge de la Défense du pays, le Général de Corps d'Armée Salifou Mody, a mis en évidence cette tendance. En effet, la Chine a décidé de réaffirmer son soutien au Niger dans le domaine de la défense. On sait également que les deux États ont une coopération de longue date dans la formation, la fourniture et l'achat d'équipements militaires.

Ces développements soulèvent des questions sur l'évolution des relations diplomatiques du Niger avec les grandes puissances mondiales. Alors que les tensions avec la France se poursuivent, le rapprochement avec la Chine pourrait offrir de nouvelles opportunités économiques pour le pays.

Niamey et Pékin ont une relation économique significative, en particulier dans le secteur de l'énergie. La Chine est un partenaire stratégique pour le Niger dans les domaines de l'énergie, du pétrole et des infrastructures. Les gisements d'uranium nigérien sont essentiels pour l'Empire du milieu, qui est l'un des plus grands consommateurs d'uranium au monde. En outre, les deux pays construisent un oléoduc de 2 000 km pour exporter du pétrole brut des champs d'Agadem au port de Sèmè au Bénin.

Avec 21 centrales électrogènes comprenant 54 réacteurs nucléaires opérationnels et 20 réacteurs nucléaires en construction, la Chine est au 3ème rang mondial pour le nombre de réacteurs opérationnels et au 1er rang mondial pour le nombre de réacteurs en construction. De plus, même si elle se fournit de plusieurs manières en uranium, d'autres options sont également explorées pour son approvisionnement en combustible nucléaire par le pays.

Notons que les perspectives économiques pour 2023 et 2024 étaient très favorables pour le Niger avec des taux de croissance qui atteindraient respectivement 7% et 11,8%, avant le coup d'État survenu le 26 juillet dernier. La consommation et l'accélération des investissements et des exportations de pétrole rendues possibles par le nouvel oléoduc devraient contribuer à l'accélération de la croissance du PIB. On pourrait donc en déduire que bien qu'il y ait des tensions dans les relations diplomatiques du Niger avec les grandes puissances mondiales, le pays a des opportunités économiques intéressantes à saisir.

Jean-Marc Gogbeu

Publié le 04/09/23 17:38

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

SCJHGvtaMNQQrBR_pPUmZWz-Psw2DltCXOicCc4zX9k False