La référence de l'actualité économique dans l'UEMOA

sikafinance, bourse Côte d'Ivoire

‘’A New Road’’, un nouveau think tank dédié à la dette africaine

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ouvre dans 10h6min

Abidjan, la capitale économique ivoirienne, va accueillir le 21 avril prochain le lancement d'un think tank qui va se consacrer à la problématique de la dette publique en Afrique. Dénommé ‘'A New Road'', ce groupe de réflexion est une initiative de Nicolas Jean, associé et membre du comité exécutif du cabinet d'avocats Gide, et de la société indépendante de conseil Global Sovereign Advisory (GSA).

La dette souveraine en Afrique redevient un sujet d'actualité brulant alors que la crise de la Covid-19 a fortement affecté les revenus des Etats, contraints à recourir à un endettement massif pour faire face aux défis budgétaires urgents auxquels ils ont été (et sont encore) confrontés. Et même si au niveau international des initiatives ont été lancées comme le mécanisme de l'ISSD (ou DSSI en anglais) relatif au report du remboursement d'une partie de la dette publique, son caractère temporaire, limité dans le temps (jusqu'a fin juin 2021), laisse la question entière. Et la perspective d'une crise de la dette africaine refait à nouveau surface.

Voir aussi - Ghana : La dette passe le cap de 74% du PIB à fin novembre 2020

Dans son dernier rapport sur les perspectives économiques en Afrique publié il y a une semaine, la BAD (banque africaine de développement) relevait qu'à court terme, le ratio moyen dette/PIB de l'Afrique devrait considérablement augmenter et passer de 60 % en 2019 à plus de 70 %. Et autre fait significatif, en décembre 2020, six pays africains étaient en situation de surendettement et 14 présentaient un risque élevé de surendettement, toujours selon l'institution panafricaine.

‘'A New Road'', présenté comme organisation apolitique et à but non lucratif, aura pour mission de " concevoir des propositions concrètes œuvrant à l'accès au financement des économies africaines à des conditions justes et adaptées au service de la mutation des économies, de l'industrialisation et du financement d'investissements créateurs de valeur ".

Voir aussi - Créances privées : S&P met en garde les pays bénéficiaires de l'ISSD

Voir aussi - Le Ghana prépare une levée de 5 milliards de dollars sur le marché international

Un peu plus d'une vingtaine de personnalités de divers horizons au fait des questions économique et financière du continent font partie de ce think tank. L'on peut noter entre autres l'économiste togolais Kako Nubukpo, les ministres ivoiriens Siandou Fofana et béninois Romuald Wadagni, Edoh Kossi Amenounve, DG de la BRVM, Wilfrid Lauriano do Rego, président du Conseil de surveillance de KPMG France et Coordonnateur du Conseil Présidentiel pour l'Afrique ou encore Olivier Granet, associé gérant et directeur Général de Kasada Capital Management, une firme qui a repris récemment des actifs du groupe Accor dans plusieurs pays subsahariens.

Jean Mermoz Konandi

Publié le 25/03/21 19:09

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.