Afrique : Gaia Impact annonce un nouveau fonds pour le financement de la transition énergétique

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 12h31min

Durant la dernière décennie, la transition vers les énergies renouvelables a grandement évolué sur le continent africain. Avec le soutien de plusieurs organisations, les autorités africaines continuent d'œuvrer à concilier rendement économique, et impact social et environnemental.

La société de capital-risque Gaia Impact a annoncé le lancement d'un fonds destiné au financement de la transition énergétique sur le continent africain. L'information émane d'un communiqué de la société publié le mardi 21 mars.

Ce fonds sera constitué d'engagements d'une coalition d'entrepreneurs, de familles et family-offices, d'entreprises et d'investisseurs institutionnels. Dénommé Gaia Energy Impact Fund II (GEIF II), il sera géré par Capital Croissance, tandis que l'équipe Gaia Impact assurera le conseil exclusif.

Accompagnée par les sociétés Schneider Electric et Capelan, à hauteur de 15 millions d'euros, soit 9,8 milliards FCFA chacun, Gaia Impact cherche, dans un premier temps, à mobiliser 40 millions d'euros, soit 26 milliards FCFA d'engagements courant 2023. Investisseurs & Partenaires (I&P) apportera son expertise sur les différents pays du continent africain et une assistance technique à l'équipe Gaia Impact.

" Le fonds GEIF II aura pour vocation d'investir, en fonds propres et quasi fonds propres, des tickets de 500 000 euros à 5 millions d'euros dans une vingtaine d'entreprises en phase d'amorçage ou en phase de croissance (Série A et Série B). Les investissements seront majoritairement réalisés dans des entreprises opérant en Afrique (pour 15% maximum dans d'autres pays émergents) dans les secteurs de l'accès de l'énergie, de l'usage productif de l'énergie, de la mobilité électrique, des nouvelles énergies et des technologies habilitantes ", explique la note d'information.

Notons qu'après la réalisation du premier financement par les investisseurs, Gaia Impact prévoit un closing final au premier semestre 2024 pour un montant total cible de 80 millions d'euros, soit 52 milliards FCFA.

Jean-Marc Gogbeu

La Rédaction

Publié le 22/03/23 12:25

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

KpXTOONgGtQyXsk7vwTjkwRieE4_Pb0COg2dFmmu8NA False