sikafinance, bourse afrique de l'ouest
se connecter
CONNEXION

Akinwumi Adesina : ‘’Je clame mon innocence …’’

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM ferme dans 0h53min

Au-devant de l'actualité depuis le début de la semaine en raison de la résurgence de l'affaire relative aux accusations de lanceurs d'alerte présentés comme un groupe anonyme d'employés sur sa gouvernance, le président de la BAD Akinwumi Adesina fait une sortie pour dénoncer des " allégations mensongères ".

Dans une note parvenue à la rédaction de Sika Finance, le patron de l'institution panafricaine clame son innocence. " Je suis convaincu que des processus équitables, transparents et justes (…) prouveront en fin de compte que je n'ai pas enfreint le code d'éthique de cette institution extraordinaire ", a-t-il souligné.

Ci-dessous l'intégralité de la note.

 

''Ces dernières semaines et surtout ces derniers jours, j'ai été impressionné par l'énorme soutien que j'ai reçu du monde entier. J'ai une confiance absolue dans l'intégrité de la Banque que je dirige et dans ses systèmes, règles et procédures de gouvernance.

Malgré les tentatives sans précédent de certains de ternir ma réputation et de porter préjudice aux procédures de gouvernance de la Banque, je clame mon innocence face aux allégations mensongères qui cherchent injustement à porter atteinte à mon honneur et à mon intégrité, ainsi qu'à la réputation de la Banque africaine de développement.

J'apprécie sincèrement le soutien des actionnaires de la Banque.

Voir aussi - Sous la pression américaine, la BAD ordonne une nouvelle enquête sur la gestion d'Akinwumi Adesina

À l'heure actuelle, je reste convaincu qu'en fin de compte, dans un élan collectif, la Banque sortira de cette situation plus forte qu'auparavant et continuera à soutenir la dynamique de développement de l'Afrique. Je tire une grande inspiration de mes héros, Nelson Mandela et Kofi Annan, dont les vies ont montré que c'est dans la douleur que l'on grandit. Comme l'a dit Martin Luther King Jr., "l'arc de l'univers moral est long, mais il penche vers la justice".

Je suis convaincu que des processus équitables, transparents et justes, qui respectent les règles, procédures et systèmes de gouvernance de la Banque, ainsi que l'État de droit, prouveront en fin de compte que je n'ai pas enfreint le code d'éthique de cette institution extraordinaire.

Je continuerai donc à travailler avec chacun de nos actionnaires pour faire en sorte que la Banque africaine de développement préserve sa réputation durement acquise à l'échelle mondiale et que nos systèmes institutionnels et de gouvernance crédibles et efficaces soient renforcés, au moment où nous nous efforçons ensemble d'accomplir la mission de nos fondateurs, à savoir accélérer et transformer le développement de l'Afrique''.

Signé Akinwumi Adesina

Jean Mermoz Konandi

Publié le 27/05/20 20:26

1 COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE
Sidikh


28/05/20 23:34
Dans notre monde caractérisé par l'existance d'informations dites classifiées,la tenue de réserves obligatoire à certaines fonctions,l'exclusivité du droit dé véto réservé à 5 pays sur la planète,la précarité économique de ceux qui sont appelés a dire la loi , les lobbies se toutes sortes , les calculs géopolitiques,vous voyez déjà que la vérité des faits à déjà
ses adversaires des tailles. N
Prions que dans ce dossier,que la vérité et rien que la vérité prenne le dessus.Que l'honneur des toute personne injustement victime soit lavé.


Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.