Cameroun : 63 millions d’euros de la BAD pour développer l’entreprenariat et les compétences dans l’industrie

BRVMC0000000 - BRVMC
La BRVM Ouvre dans 9h39min

" Au Cameroun, le déficit en ressources humaines qualifiées compromet le processus d'industrialisation et le développement des secteurs porteurs de l'économie. " Tel est le constat de la Banque africaine de développement qui s'engage à appuyer la stratégie d'industrialisation du pays à travers le projet d'appui à la Promotion de l'entreprenariat et à l'amélioration des compétences en soutien à l'industrialisation (PEAC).

D'un coût total de 64,93 millions d'euros, le PEAC bénéficiera d'un appui, sous forme de prêt, de 63 millions d'euros de l'institution panafricaine, soit 41,3 milliards FCFA, a annoncé son conseil d'administration ce 15 juillet, le reste devant être financé par l'Etat du Cameroun et divers partenaires. 

L'objectif visé par les parties est de développer les compétences nécessaires aux besoins de l'économie camerounaise et de promouvoir l'entreprenariat et l'emploi des jeunes et des femmes dans les secteurs porteurs du BTP, des transports, de l'énergie, de l'agro-industrie, des métiers verts et des TIC, notamment.

Il va porter sur des actions structurantes qui seront mise en œuvre par les autorités, en coordination avec le secteur privé : " bâtir des infrastructures modernes de formation technique et professionnelle, renforcer les capacités des acteurs et du système éducatif et, promouvoir l'entrepreneuriat des jeunes et des femmes à travers un accompagnement technique et financier ", explique la BAD. 

En l'occurrence, le secteur privé se verra confier " la gestion déléguée de centres de formation professionnelle ", " la mise en place du Fonds de développement de la formation professionnelle pour dynamiser l'offre de formation du secteur privé " ou encore " le développement du tissu des incubateurs intervenant dans les secteurs prometteurs ".

Le projet couvrira cinq régions du Cameroun : le Centre, le Littoral, le Sud, le Sud-Ouest et l'Extrême Nord. Il intègre, dans les détails, le renforcement de 12 centres de formations et 9 structures d'appui à l'entreprenariat (incubateurs), publics et privés. 7 350 jeunes en apprentissage seront particulièrement impactés grâce à l'amélioration des cursus de formation et 1 225 jeunes entrepreneurs ou porteurs de projets dans ces régions, qui pourront suivre un parcours d'incubation jusqu'au démarrage de leur activité.

Un impact significatif sur le développement économique, social et la création d'emplois au Cameroun est également attendu : selon les projections, le PEAC pourra aider à créer 28 000 emplois supplémentaires à l'horizon 2050 (soit 1 120 en moyenne par an entre 2027 et 2050).

La Rédaction

Publié le 16/07/23 16:30

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

qQ4NRwznfG8O1kmXt27cVhdLnh7UuBvnPRtqA58pCPo False